19 Septembre 2017

Sénégal: Nouvelle politique énergétique - Le pays vise un accès universel aux services modernes

Le Secrétaire général du tout nouveau ministère du Pétrole et des Énergies, Pape Bitèye, a déclaré ce lundi, lors de l'ouverture officielle des travaux d'un séminaire de formation régionale sur la planification et la politique de l'énergie, que le Sénégal, dans sa nouvelle politique énergétique, cible une parfaite disponibilité des produits, les meilleurs prix et un accès universel aux services modernes, dans le respect des principes d'acceptabilité sociale et environnementale.

Cette session de formation, organisée par l'Institut de la francophonie pour le développement durable (IFDD), en collaboration avec Enda-Energie, a permis au Secrétaire général du ministère du Pétrole et des Énergies, de rappeler les ambitions stratégiques dans le secteur de l'énergie déclinées dans le Plan Sénégal émergent (PSE) et portant sur la réduction du coût de production de l'électricité, avec la diversification des sources de production, l'utilisation accrue d'autres sources (énergies renouvelables, gaz naturel, hydro-électrique, charbon, etc.).

Ces ambitions, a-t-il dit, portent aussi sur l'accélération de l'électrification rurale, pour atteindre l'accès universel en 2025, l'introduction progressive des énergies renouvelables avec l'objectif d'atteindre 30 % de la puissance installée à partir des énergies renouvelables. La sécurisation de l'approvisionnement en hydrocarbures avec la mise en place des conditions de baisse des coûts et l'amélioration de la qualité des produits de la recherche font aussi partie des ambitions.

M. Bitèye s'est félicité des résultats atteints, notamment dans le domaine de la production, avec la mise en service depuis février 2015 avec la centrale de Boutoute, à Ziguinchor, d'une capacité additionnelle de 300 mégawatts (MW) hors importation d'énergie en provenance de la Mauritanie. Cette performance a permis à la Senelec de passer à une puissance totale installée d'environ 900 MW, dont 70 MW de solaire.

Pour la mise aux normes et l'extension des réseaux de transport et de distribution de SENELEC, a ajouté le Secrétaire général du ministère du Pétrole et des Énergies, 357 milliards de francs CFA sont à mobiliser d'ici 2020. Cela permettra, selon Pape Bitèye, de disposer d'une infrastructure de transport et de distribution moderne et performante.

Sénégal

Mécontents de la hausse du prix de la farine, les boulangers annoncent 48 heures sans pain

Si rien n'est fait d'ici là, les boulangers envisagent de ne pas fabriquer de pain les 1er et 2 novembre… Plus »

Copyright © 2017 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.