20 Septembre 2017

Sénégal: La commission sous-régionale des pêches pour une harmonisation des législations

L'harmonisation des législations nationales des pêches par rapport à la Convention sur les Conditions minimales d'accès (CMA) constitue une préoccupation pour les États membres de laCommission sous-régionale des pêches (CSRP).

Son Secrétaire permanent, Malal Sané, a indiqué ce mardi que la validation de l'étude comparative commanditée à cet effet permettra de disposer d'un instrument juridique conforme aux règles internationales pertinentes en matière de pêche durable.

Cinq années après l'entrée en vigueur le 16 septembre 2012 de la Convention CMA, la CSRP a commandité une étude. Celle-ci visait à ressortir les divergences et les convergences entre les législations nationales régissant la pêche dans les États membres par rapport aux principes fondamentaux de gestion et de préservation des ressources halieutiques comme prévu dans ladite Convention. Mais aussi de faire des recommandations nécessaires visant à éclairer la démarche de la CSRP en matière d'harmonisation des mesures de gestion durable des ressources halieutiques destinées à promouvoir une vision cohérente de gestion de ces ressources. Selon Malal Sané, le secteur des pêches, depuis l'entrée en vigueur de la Convention CMA, ne cesse d'évoluer. « De nouveaux concepts et initiatives sont en cours. Ces nouveautés dans le secteur devraient motiver les États membres de la CSRP et ses partenaires à réfléchir sur les possibilités d'actualiser la Convention CMA et ses instruments juridiques y afférents », a dit le Secrétaire permanent de la CSRP. À en croire Malal Sané,

la validation de cette étude, objectif de cet atelier, permettra à la CSRP de disposer d'un instrument juridique sous-régional conforme aux règles internationales pertinentes en matière de pêche durable.

M. Sané s'est ainsi engagé à veiller à la prise en compte des évolutions intervenues ces dernières années dans le secteur des pêches dans le cadre de l'harmonisation des législations sur les pêches, du renforcement des systèmes de suivi, contrôle et surveillance et de la recherche halieutique et du système d'information.De même, a-t-il dit, la CSRP s'engage à proposer et à mettre en œuvre les réformes institutionnelles nécessaires et tout faire pour que la Convention CMA soit suivie et appliquée.

« Dans cette dynamique, nous travaillerons dans le sens de l'harmonisation des stratégies des États membres concernant les accords de pêche afin que les pays puissent tirer davantage de profit du secteur qui joue un rôle de premier plan dans nos économies nationales respectives », a noté Malal Sané qui s'exprimait lors de l'atelier sous-régional consacré à la « validation de l'Étude comparative sur l'harmonisation des législations des pêches dans la zone de la CSRP par rapport à la CMA ».

Sénégal

Mécontents de la hausse du prix de la farine, les boulangers annoncent 48 heures sans pain

Si rien n'est fait d'ici là, les boulangers envisagent de ne pas fabriquer de pain les 1er et 2 novembre… Plus »

Copyright © 2017 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.