20 Septembre 2017

Cameroun: CAN 2019 - Samuel Eto'o rassure Ahmad

L'ancien buteur de l'équipe nationale du Cameroun tente de convaincre les responsables de la Confédération africaine de football, que le Cameroun est tout à fait capable d'organiser la CAN 2019.

L'ancien capitaine des Lions indomptables du Cameroun s'est rendu le week-end dernier à Kinshasa en République démocratique du Congo pour rencontrer Ahmad Ahmad, le président de la Confédération africaine de football (CAF), son vice président Constant Omari, et tout le bureau exécutif de la CAF. Sur les raisons de ce déplacement de Samuel Eto'o, plusieurs analystes sportifs expliquent que le Camerounais voudrait convaincre le président Ahmad Ahmad de la capacité du Cameroun à organiser la CAN 2019.

En visite au mois d'août au Burkina Faso, sur invitation du président Roch Marc Christian Kaboré, Ahmad Ahmad a déclaré que tout n'est pas réuni pour que la CAN 2019 soit organisée au Cameroun ! D'autant que la compétition doit accueillir 24 équipes au lieu des 16 habituellement invitées sous l'ère Hayatou. «Même à quatre équipes, le Cameroun n'est pas prêt», a déclaré le nouveau président de la CAF.

Ce qui avait suscité un mécontentement général. Le 11 août, lors de la réception des médaillés des dernières compétitions internationales, notamment des 8èmes Jeux de la Francophonie disputés du 21 au 31 juillet à Abidjan (Côte d'ivoire), au cours desquels le Cameroun a décroché 21 médailles dont 5 en or, 7 en argent et 9 en bronze, le président Paul Biya se prononcera et de manière formelle sur les capacités du Cameroun à organiser, avec la manière, la 32è édition de la Coupe d'Afrique des nations de football 2019.

«Le Cameroun sera prêt le jour dit» pour l'organisation de la Coupe d'Afrique des Nations 2019, a rassuré Paul Biya, en réponse aux doutes émis quelques jours auparavant par la Confédération africaine de football. «J'en prends l'engagement», a affirmé l'homme d'État camerounais. Dans la foulée, la Fédération camerounaise de football faisait part de sa «profonde consternation» quant au possible «plan B» évoqué par le Malgache Ahmad Ahmad.

Cameroun

Anglophone - Nouveaux combats meurtriers entre armée et séparatistes

De nouveaux affrontements ont éclaté entre des militaires et des assaillants présentés comme… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.