20 Septembre 2017

Mali: Application du Règlement N°14 de l'UEMOA - Les transporteurs émettent des réserves

Le Règlement N°14 de l'UEMOA est entré en vigueur depuis le 1er avril dernier dans les pays membres de l'espace communautaire. Au Mali, déjà des problèmes ont commencé par rapport à l'application de cette mesure communautaire. Pour preuve, on peut citer le cas de plus de 800 camions qui ont été bloqués à la frontière avec le Sénégal, à Diboli pour avoir refusé de se faire peser.

Désormais, les amendes pour les surcharges vont passer de 10 000 à 20 000 pour le trafic national et pour le trafic inter-Etats de 20 000 à 60 000 par tonnes. A cause de l'application de cette mesure, on a constaté que plus de 800 camions ont été bloqués récemment à Diboli.

Face à cette situation, le président du Conseil malien des transporteurs routiers (CMTR), Youssouf Traoré, estime que le Règlement N°14 n'est pas nouveau. «Chaque fois qu'on veut l'appliquer, on fait face à des problèmes. Le montant qu'on impose aux transporteurs ne me semble pas être proportionnel à la surcharge. Il y a toujours eu des contestations au niveau des postes de pesage. Parce qu'il y a toujours des problèmes par rapport au poids», déplore-t-il.

Il détaille à travers cet exemple: «quand on vous pèse à Kati, on vous dit que vous avez 3 tonnes de plus et une fois à un poste, cela peut aller jusqu'à 6 ou 7 tonnes de plus. Un véhicule pesé à Abidjan, quand il vient au Mali, il y a 12 tonnes de différence. Donc, cela veut dire qu'il y a des problèmes au niveau des bascules».

Le patron des transporteurs routiers va plus loin : «Nous n'avons pas de problèmes par rapport à l'application du Règlement. Comme on le dit, la nature a horreur du changement. Chaque fois qu'on veut changer, il y a toujours des contestations».

Mali

L'ex-général Moussa Sinko Coulibaly dévoile ses ambitions politiques

Après avoir adressé début décembre 2017 une lettre de démission à sa… Plus »

Copyright © 2017 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.