20 Septembre 2017

Sénégal: Des paiements cash pour les bénéficiaires d'un projet visant plus de 4.600 ménages vulnérables de Goudiry

Goudiry — La déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale, Anta Sarr Diacko, a remis symboliquement, mardi à Goudiry, les premiers paiements en cash à des bénéficiaires d'un projet-pilote de filets sociaux.

Ce projet vise à appuyer plus de 4.600 familles vulnérables affectées par le déficit pluviométrique de l'hivernage dernier, dans le département de Goudiry, pour une enveloppe globale de près de 620 millions de francs CFA.

Lancé le 5 juillet dernier par le Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne, ce projet-pilote de filets sociaux vient en appui au programme d'urgence de sécurité alimentaire, visant à distribuer à des ménages vulnérables, des transferts de cash, en lieu et place des vivres de soudure qui étaient de mise par le passé, a-t-elle expliqué.

Financé à hauteur de 1,1 milliard de francs par la Banque mondiale, ce projet cible les départements de Goudiry et Malem Hodar où les ménages bénéficiaires peuvent recevoir chacun des montants variables plafonnés à 135.000 francs, selon leur taille.

Ces transferts prennent en charge au maximum neuf membres d'une famille, à raison de 5.000 francs par personne et par mois sur la période de juillet à septembre. Soit les trois mois de la soudure.

Une délégation conduite par la déléguée générale à la protection sociale et à la solidarité nationale, et composée entre autres du directeur du Commissariat à la sécurité alimentaire Aly Maal, de l'adjointe au gouverneur chargée du développement, Awa Diop Ndiaye, et d'autres responsables locaux, s'est rendue tour à tour à Goudiry et Kothiary.

Les bénéficiaires reçoivent chacun une puce téléphonique qui, lorsqu'elle est activée, affiche un message indiquant le montant de l'aide. La SONATEL, à travers Orange money, est retenue pour effectuer le paiement.

Le transfert de cash a l'avantage, par rapport au riz qui était distribué, de permettre aux récipiendaires de diversifier leur alimentation, a expliqué Anta Sarr Diacko, qui précise que les montants sont destinés exclusivement à l'achat de denrées alimentaires.

A travers ce projet-pilote, il s'agit de tester la distribution de cash à la place des céréales comme appui en période de soudure. Si elle se révèle concluante après évaluation, cette forme d'appui sera homologuée pour appuyer les ménages vulnérables en période de soudure.

Les ménages ciblés sont ceux qui figurent dans le registre national unique (RNU) et qui ont été touchés par le mauvais hivernage. A Goudiry, ils sont exactement au nombre de 4.624, le tout pour une enveloppe de 619.815 francs CFA.

Pour Fatoumata Camara, une bénéficiaire résidant à Goudiry, ce projet venu après la Korité et la Tabaski et à l'approche de la rentrée des classes, est "surtout fait pour les femmes qui sont au cœur des problèmes de la famille".

Mère d'une jeune progéniture, la vendeuse de fruits, note qu'en l'absence de mari ou de fils émigré ou salarié, sa famille n'a aucun autre revenu. "Le mil n'est pas encore mûr, nous n'avons rien dans notre magasin pour vivre, nous ne pouvons qu'être content de cet appui", a-t-elle dit.

Avec les 135.000 francs qui lui ont été remis main à main, elle pourra se payer des vivres et assurer les frais de scolarité de ses enfants, a-t-elle dit à des journalistes en marge de la cérémonie.

Sénégal

Le procès de Khalifa Sall fixé au 14 décembre

Khalifa Sall et ses sept collaborateurs seront donc jugés. Le renvoi devant le tribunal correctionnel a… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.