20 Septembre 2017

Cameroun: France, Showbiz - Elle terrorise la maîtresse de son époux

A Paris, on aura tout vu. À Château Rouge, on aura tout vu. Depuis quelques jours, des vidéos de scènes de violence circulent sur les réseaux sociaux. Une féminisation de la violence sans précédent. Si ce n´est pas dans les salons de coiffure, c´est en plein marché que certaines sœurs camerounaises livrent de plus en plus de scènes pitoyables mais surtout violentes et insupportables au vu et au su de tous.

Ce sont les dessous du showbiz qui se propagent partout. La dame que nous nommons ici Madame Ebanda (nom changé) est loin de digérer son statut de femme cocue et d´ailleurs quelle femme accepterait cette humiliation ? Depuis la nuit des temps, hommes et femmes cocus usent de différents moyens pour gérer leur déception voire leur courroux. Madame Ebanda est de l´acabit de celles qui procèdent par le traitement du mal au niveau des branches, faisant fi de la racine qui est à leurs côtés: l´époux/le partenaire infidèle. Comme quoi la attaque mieux la femme.

Monsieur Ébanda (nom changé) qui est l´instigateur de la situation avec la complicité de sa dulcinée semble porter maintenant la casquette de la neutralité, on l´imagine siroter son Ruinart et tirer son cigare en observant les deux femmes guerroyer.

Ce qui est sûr c´est que la violence avec laquelle Madame Ébanda attaque et humilie dans les quatre coins de Paris la dulcinée de son époux est révélatrice d´un mal profond qui gangrène notre société: l´infidélité et la tolérance généralisée de l´attitude de l´homme.

Les insiders de la scène de nuit parisienne parlent d´un problème de financement de soirées sur fond d´affinités dangereuses. Nous sommes en droit de nous demander jusqu´où iront ces femmes.

Cameroun

Procès Ahmed Abba - nouveau renvoi au 16 novembre

Notre confrère correspondant de RFI en haoussa, arrêté à Maroua dans l'extrême-nord du… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.