20 Septembre 2017

Cote d'Ivoire: Parti unifié - Du rêve à la réalité

Chacun sait qu'il est désormais impossible à une seule formation politique, si puissante soit-elle, de gérer notre pays.

C'est la raison pour laquelle nous devons, au niveau de notre alliance, nous accepter les uns les autres et trouver entre nous, les moyens de gérer ensemble la Côte d'Ivoire. Ainsi, au quotidien, nous devons apprendre à travailler à la cohésion et dans la cohésion en notre sein. Nous devons être unis et solidaires ; il nous faut pratiquer le vivre ensemble ; la paix est à ce prix. Allons donc au parti unifié, pour la survie du RHDP et à l'union des enfants d'Houphouët-Boigny ».

Ces propos du président Henri Konan Bédié viennent à point nommé. Le président du PDCIRDA était beaucoup attendu, par la grande famille des Houphouëtistes, lors du troisième anniversaire de l'Appel de Daoukro. Il a parlé et il n'a pas déçu. Le Sphinx de Daoukro a tenu un discours à la fois sage et conciliateur. Cette intervention a permis de faire baisser la tension et de passer à une autre étape.

Désormais, il n'y a plus l'ombre d'un doute. Le parti unifié verra le jour. C'est une question de temps. Le président Henri Konan Bédié, président du pré- sidium du RHDP en a décidé ainsi. Avant lui, le président de la République Alassane Ouattara avait exprimé sa volonté inébranlable de construire ce grand projet avant-gardiste qui permettra aux fils et aux filles de Félix Houphouët-Boigny de continuer à cogérer la Côte d'Ivoire dans la stabilité et la paix pour le bonheur des Ivoiriens. « Je voudrais dire à tous ceux qui se font des illusions qu'ils se trompent. Bédié et moi, nous sommes ensemble. Nous sommes ensemble.

Nous savons ce que nous avons vécu. Nous savons aussi que les incompréhensions que nous avons eues ont des résultats catastrophiques pour notre pays. Il n'y aura pas de problème entre le président Henri Konan Bédié et moi. Nous travaillerons ensemble pour construire le RHDP. Mon ambition, c'est de le faire avant la fin de l'année 2017. Ceux qui veulent rester en dehors du RHDP, resteront en dehors du RHDP. Je vais vous dire que nous sommes alliés et nous serons unifiés. La Côte d'Ivoire a besoin de cette union, pas pour le président Bédié et moi, mais pour nos enfants et nos petits-enfants. Je peux vous dire que nous ne sommes pas des égoïstes et des ingrats.

La Côte d'Ivoire mérite que nous fassions ce sacrifice. Quelles que soient nos positions personnelles, nos ambitions individuelles, nous serons ensemble pour que la suite se passe dans les meilleures conditions », a rassuré le président Alassane Ouattara lors de la cérémonie de clôture du troisième congrès ordinaire du RDR. Ces deux discours sonnent comme les prémices d'une ferme promesse d'une ère nouvelle. Désormais, rien ne pourra arrêter la marche vers la création du parti unifié. Car, le rêve tant caressé par les enfants de Félix Houphouët-Boigny est en train de devenir une réalité.

Au commencement, l'idée était d'abord de réunir à nouveau tous les héritiers du sage de Yamoussoukro, après près d'une décennie d'incompréhensions et de brouilles. Cette situation a été fatale pour la grande famille elle-même et pour la Côte d'Ivoire. Les conséquences tragiques ont gravement entravé la marche vers le progrès et le développement de la Côte d'Ivoire. Beaucoup de sang a été versé. Le pays de la paix fondé par Nanan HouphouëtBoigny est passé par tous les stades. Coup d'Etat, tentatives de coups d'Etat, rébellion et guerres ont, malheureusement, été au cours de la décennie 2000 le lot quotidien des Ivoiriens.

C'est dans ce contexte sulfureux que les Houphouëtistes ont pris sur eux de taire leur égo et leurs ressentiments pour sauver la Côte d'Ivoire. En marge du troisième accord d'Accra, en 2003, les deux leaders de la famille houphouétiste, les présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié, ont décidé de se rencontrer pour rassembler tout le monde. C'est à l'issue de cette rencontre que l'idée de créer un grand mouvement politique a commencé à germer dans l'esprit des uns et des autres. Le 18 mai 2005, à Paris, les partis politiques houphouétistes, le RDR, le PDCI-RDA, l'UDPCI et le MFA décident de signer la plateforme créative du RHDP dont l'objectif principal est de gouverner ensemble la Côte d'Ivoire.

Cette alliance a permis aux enfants de Félix Houphouët-Boigny de récupérer l'héritage qui était en train d'être galvaudé par les adversaires de l'Houphouëtisme. Mieux, elle a ramené la Côte d'Ivoire dans le giron des pays stables et prospères. Les victoires aux élections présidentielles de 2010, 2015 et le succès de la gouvernance commune ont incité les partis politiques signataires de cette plateforme d'aller audelà d'une simple coalition politique. Maintenant, il faut transformer l'essai. La coalition devenue groupement politique doit être transformé en parti unifié.

Au départ, le choix du nom et le mode d'accession à ce parti unifié ont causé une polémique qui a rapidement été estompée par les deux têtes de pont de l'alliance. Le futur parti unifié s'appellera le RHDP. Après la mise en place d'un comité ad hoc pour la rédaction des cinq textes fondateurs, l'on croyait que désormais, rien n'arrêterait plus la construction de ce projet salvateur pour la Côte d'Ivoire. Mais, l'épisode de l'échec de la formation d'un groupe parlementaire RHDP, après les élections législatives d'octobre 2016 et la question de l'alternance en 2020 ont jeté un sérieux malaise dans la grande famille des Houphouëtistes.

Faisant planer de gros nuages et des doutes sur l'aboutissement de ce chantier qui permettra à tous les disciples du sage de Yamoussoukro d'être rassemblés pour continuer à conduire la Côte d'Ivoire vers les cimes du progrès et du développement. Aujourd'hui, le doute n'est plus permis. Le rêve tant caressé par tous les enfants de Félix Houphouët-Boigny devient une réalité. Reste à mettre en place, comme l'a annoncé le président Ouattara, le dimanche 10 septembre dernier, le groupe parlementaire RHDP et à procéder à la mise sur les fonts baptismaux du parti unifié avant la fin de cette année 2017.

La prochaine rencontre au sommet des présidents Ouattara et Bédié règlera définitivement cette question. Pour l'heure, tous les Ivoiriens épris de paix, savourent leur joie pour cette entente retrouvée, en attendant ce rendez-vous capital entre ces grands hommes d'Etat.

Cote d'Ivoire

CPI - Le pays élue membre du bureau de l'institution

Ce leadership appelle de la part du pays à poursuivre ses efforts pour la promotion et la protection des droits… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.