20 Septembre 2017

Cote d'Ivoire: 8èmes Jeux de la Francophonie - Les médaillés ivoiriens attendent toujours leurs prix

« Nous sommes inquiets ! Personne ne nous dit quelque chose. Lors de la rencontre du 03 août dernier avec le ministre de la Culture et de la Francophonie, il nous a été dit qu'on devrait être honorés le même jour que Marie Josée Ta Lou. Mais, le 08 août dernier, elle a été célébrée seule par la nation.

Qu'on nous rassure au moins à propos de nos prix (... ) ! » Ces paroles sont de Soro Badrissa, fondateur de l'Académie Ivoire marionnettes, médaillée d'Or dans la catégorie "Marionnettes géantes" lors des 8èmes Jeux de la Francophonie Abidjan 2017. Selon lui, cela fait près de deux mois que le rideau est tombé sur les jeux d'Abidjan et à ce jour, aucun lauréat n'a encore reçu sa récompense.

A l'entendre, sans tenir compte de ce que l'Etat de Côte d'Ivoire a promis, à savoir « la décoration au titre de Chevalier de l'Ordre national ; la somme de 05 millions pour les médaillés d'Or ; 03 millions pour les médaillés d'Argent et 1 million pour les médaillés de Bronze », Soro Badrissa et ses camarade n'ont pas, non plus, reçu de prix du comité des jeux, différent de ce que la Côte d'Ivoire, leur pays, leur a promis.

Surtout qu'à Nice 2013, les membres de la Compagnie Ivoire marionnettes, pour avoir mis dans leur escarcelle la première médaille d'Or, avec la création "la Main qui donne", ont reçu de la part du Comité des jeux la somme de 4millions à raison d'1 million par artiste sur scène. « Cette année, puisque c'est notre pays qui a organisé les jeux, nous pensons que toutes les récompenses seront combinées afin de les recevoir en même temps que Ta Lou qui a été aussi médaillée d'Or aux jeux de la Francophonie ». Outre l'Académie Ivoire marionnettes, dans les disciplines artistiques, la compagnie N'soleh (catégorie "Danse de création") s'est adjugé la médaillée d'Argent; Ignace Kassio (Jonglerie ballon et Freestyle) a remporté la médaille de Bronze.

Selon Soro Badrissa, tous attendent encore leurs prix. Pour en savoir davantage, nous avons pris attache avec M. Sylla Moussa, sous-directeur des Musiques et Danses urbaines au ministère de la Culture et de la Francophonie. Pour lui, les lauréats des jeux de la Francophonie n'ont pas à s'inquiéter, surtout que la communication de leur récompense est déjà passée en conseil des ministres, donc certifiée par le président de la République.

« Nous sommes tous dans l'attente. Il faut préciser que Ta Lou a été honorée récemment en raison de ses performances internationales », précise-t-il en ajoutant que c'est le ministère des Sports, "le ministère lead" dans le cadre des Jeux de la Francophonie, qui traite le dossier. Joint au téléphone, M. Sébatien Koliabo, responsable de la communication du ministère des Sports rassure également que « ce sera fait, nous attendons que le Trésor public nous fasse signe pour que tous les lauréats entrent en possession de leur dû ».

Tout de même, il ne manque pas de préciser que « C'est le ministre François Albert Amichia qui a fait communication sur les prix aux Jeux de la Francophonie, donc notre département n'a en charge que les prix des sportifs (... )»

A noter, les 8èmes Jeux de la Francophonies se sont déroulés du 21 au 31 juillet dernier à Abidjan. La Côte d'Ivoire a non seulement relevé le défi de l'organisation, mais a également glané 19 médailles dont 15 dans les compétitions sportives.

Cote d'Ivoire

Dans le Nord, des élèves réclament des congés plus longs

Ils se verraient bien partir en vacances de Noël un peu plus tôt que prévu. Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.