20 Septembre 2017

Cote d'Ivoire: Voici les grandes décisions du gouvernement après l'incendie du marché d'Abobo

Solidarité. Ainsi pourrait-on résumer, la présence hier au marché central d'Abobo, du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

« Je suis ici au nom du président de la République et du gouvernement pour venir témoigner notre solidarité aux commerçants d'Abobo et leur dire que le gouvernement est à leurs côtés », a annoncé le chef du gouvernement qui avait à ses côtés, les ministres du Commerce, Souleymane Diarrassouba, de l'Intérieur, Sidiki Diakité, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Ly Ramata Bakayoko, de l'Education nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, de l'Emploi et de la protection sociale, Jean-Claude Kouassi.

Le Premier ministre, venu « mesurer l'ampleur des dégâts de l'incendie » qui s'est déclaré le dimanche dernier au marché central d'Abobo, a révélé qu'environ 2000 commerçants ont été touchés par le sinistre, soit le tiers de ceux qui occupaient le marché. « C'est une question d'urgence à laquelle nous allons faire face. Nous allons évaluer de manière très précise avec les services techniques de la mairie et voir s'il y a lieu d'une réhabilitation. Mais, je pense que ce marché mérite plus qu'une réhabilitation. En tout cas, le Gouvernement, sous l'égide du Président Alassane Ouattara, s'engage à réhabiliter le marché et à réinstaller gratuitement les commerçants sinistrés », a rassuré le Premier ministre.

Selon Amadou Gon Coulibaly, les travaux se feront à partir du budget de 174 milliards de FCFA prévu pour le Programme d'urgence d'Abobo. Un programme qui pré- voit la construction de marchés satellites afin de décongestionner le marché principal, prévu initialement pour 1500 places, mais qui accueillait, jusqu'à l'incendie du 17 septembre plus de 6000 commerçants. Ainsi, l'intervention du gouvernement pour les infrastructures de marché se décompose comme suit : la réhabilitation du marché principal pour un coût de 700 millions de FCFA ; la construction de six marchés de quartier pour un total de 1.850 milliard de F CFA et la réhabilitation de deux marchés de quartier pour un coût de 90 millions de F CFA.

« Le Président de la République, en mission à l'extérieur du pays, vous dit toute sa solidarité. Avec lui, nous sommes à vos côtés. Le Programme d'Urgence prévu pour Abobo sera exé- cuté avec efficacité et urgence », a rassuré le Premier ministre. Amadou Gon Coulibaly a saisi l'occasion pour décrier la récurrence des incendies dans les marchés ivoiriens ces dernières années.

Aussi a-t-il lancé un appel au ministère du Commerce et aux services techniques des différentes collectivités locales afin qu'ils soient très attentifs à la question du respect des normes. Le Premier ministre a même instruit le ministère de l'Intérieur à l'effet d'ouvrir une enquête pour situer l'opinion nationale et internationale sur les causes de l'incendie. Aux sinistrés, le Premier Ministre a fait un don de 30 millions de F CFA de la part du Pré- sident de la République Alassane Ouattara. En l'absence du maire Adama Toungara, en mission aux Etats-Unis avec le chef de l'Etat, son adjoint, Siaka Koné, a annoncé que 4 sites ont été trouvés pour le recasement provisoire des commer- çants.

Il s'agit du marché du Botou (derrière la pharmacie étoile) ainsi que des marchés des quartiers BC, Dokui et Sagbé. L'incendie s'est déclaré autour de 20h, dimanche dernier, à partir du pavillon Nord-Est du marché avant de s'étendre à la totalité du bâtiment central d'un marché construit en 1986, initialement au profit de 1500 personnes mais qui compte aujourd'hui 6000 commerçants.

Cote d'Ivoire

18 octobre 1905 / 18 octobre 2017 - Félix Houphouët-Boigny aurait eu 112 ans aujourd'hui

Il y a parfois des parcours de vie, et particulièrement politiques qui sont une véritable source… Plus »

Copyright © 2017 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.