20 Septembre 2017

Guinée: Le président de la CENI appelle au dialogue

Le patron de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Me Amadou Salif Kébé à la tête d'une délégation de commissaires de son institution, a rencontré ce lundi 18 septembre 2017, les leaders du Front pour l'Alternance Démocratique (FAD) au siège de l'Union des Forces du Changement (UFC) d'Aboubacar Sylla, sis au quartier Taouyah dans la commune de Ratoma. Cette démarche de la nouvelle CENI s'inscrit dans le cadre du dialogue entre les acteurs concernés par les élections.

Selon Me Amadou Salif Kébé : «En session plénière, l'ensemble des commissaires a décidé que nous rendions visite aux parties prenantes pour leur réitérer notre volonté de discuter avec eux dans toutes les décisions majeures. Et aussi prendre en compte leurs avis sur l'ensemble des aspects organisationnels des élections (... ). Personne ne peut imaginer qu'on puisse organiser des élections crédibles sans en discuter avec les parties prenantes qui sont les partis politiques. C'est dans ce cadre que nous (membres de la CENI) sommes là pour dire à nos frères du FAD que nous sommes à leur disposition et que nous ne nous gênerons pas de venir prendre leur avis, chaque fois que besoin est. Nous devons privilégier le dialogue à toute autre forme de gestion et de résolution des problèmes. Tout ce qui va émerger de la CENI, sera une décision consensuelle», a-t-il rassuré.

A la question d'un journaliste d'Aminata.com pour la date des élections locales, le Président de la CENI a répondit en ces termes : « techniquement nous sommes prêts à organiser les élections, mais vous savez on ne s'assoie pas comme ça dans un bureau pour décider de la date d'une élection. Il y'a un ensemble d'activités qu'il faut dérouler pour aboutir à une date, cela n'a pas été fait d'abord. Nous sommes en train d'engranger les plans opérationnels une fois que ces plans seront prêts, nous allons réunir toutes les parties prenantes pour en discuter et là où les délais vont nous amener nous organiserons les élections en ce moment-là », a indiqué le numéro un de la CENI.

C'est la première fois que les membres de la CENI visitent le siège d'un parti politique dans le cadre d'une prise de contact qui permet d'améliorer des relations entre les partis politiques et cette institution chargée d'organiser toutes les élections et référendums en Guinée. Raison pour laquelle cette visite a été qualifiée d'historique par le porte-parole du Front pour l'Alternance Démocratique (FAD) et président de l'UFC. Aboubacar Sylla a saisi cette occasion pour réitérer leur volonté au dialogue avec les commissaires de la CENI. « Nous nous en félicitons ! Nous souhaitons que cette initiative soit poursuivie et surtout qu'elle se formalise par des actes concrets qui vont rassuré les partis politiques quant à la capacité de la CENI à organiser des élections crédibles et transparentes. (... ) Nous serons des partenaires certes exigeants, mais disponibles pour que le processus électoral guinéen soit remis sur les rails. Nous avons souhaité que les élections locales se tiennent le plus rapidement possible », a déclaré Aboubacar Sylla.

Malgré que ces visites ne changent pas la demande de l'opposition républicaine à la réforme de la CENI, l'honorable Aboubacar Sylla est rassuré : « les engagements qui ont été pris aujourd'hui par la CENI a commencé par son président nous amènes à espérer que les processus électoraux guinéens désormais vont gagner en qualité, en crédibilité. Les élections locales vont être le premier test de cette CENI reconstitué afin de restaurer la confiance entre cette institution et les partis politiques », a-t-il souhaité.

Le FAD est une coalition des partis de l'opposition composé de l'UFC d'Aboubacar Sylla, du RDIG de Jean Marc Teliano, des NFD de Mouctar Diallo, du PGRP de Alpha Sila Bah et du PGDE d'Aboubacar Soumah. Sur les cinq leaders fondateurs, trois ont répondus présents qui sont entre autres : Aboubacar Sylla, Mouctar Diallo et Jean Marc Teliano.

Guinée

L'opposition dénonce les blocages des accords de Conakry

La crise en Guinée-Bissau se déplace de nouveau à Conakry chez le médiateur et… Plus »

Copyright © 2017 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.