20 Septembre 2017

Sénégal: Le FMI alerte sur la dette du pays

« La croissance économique devrait rester solide, au-dessus de 6 %, et l'inflation se situerait à 2 % en 2017. Cependant, la dette publique a continué d'augmenter et le service de la dette qui était de 24% des recettes en 2014, pourrait atteindre 30% en 2017 », alerte M. Mansoor.

Il exhorte à poursuivre l'assainissement budgétaire, laquelle nécessitera toutefois «la mobilisation de recettes intérieures, en particulier la suppression progressive des exonérations à faible incidence socioéconomique, la réduction des projets d'investissement financés sur ressources propres qui n'ont pas été évalués par la banque intégrée de projets, et une stricte limitation des financements nets du Trésor aux opérations budgétaires de l'année en cours ».

La mission juge toutefois « globalement satisfaisante » la mise en œuvre du programme appuyé par l'ISPE. « Les objectifs quantitatifs à fin juin 2017 ont été réalisés, hormis l'objectif indicatif relatif aux recettes fiscales du fait d'un niveau de recette pétrolières inférieur aux prévisions. Des progrès importants ont été accomplis dans la mise en œuvre des trois repères structurels liés à l'administration des recettes et à la gestion des finances publiques », se félicite-t-elle.

Elle estime en outre que « les perspectives macroéconomiques pour 2018 sont favorables » et insiste sur la nécessité de prendre en considération la charge croissante du service de la dette publique.

« La mission salue la détermination des autorités en vue d'éliminer les besoins de financement en sus du déficit budgétaire, au moyen de : i) la restructuration de La Poste ; ii) la mise en œuvre des réformes du Fonds national de retraites ; et iii) l'application des règles budgétaires dans la gestion des comptes de dépôts. »

Elle indique que l'assainissement budgétaire «devrait connaître un léger ralentissement en 2018, conduisant à un déficit de 367 milliards FCFA (3,5 % du PIB) afin de dégager une marge pour exécuter les projets financés par des ressources concessionnelles ».

« Pour éviter que cet assouplissement n'entraîne une croissance excessive du service de la dette à moyen terme, il sera essentiel de réduire les exonérations fiscales, d'intégrer les recettes quasi budgétaires dans le budget, et d'assurer l'évaluation de tous les nouveaux projets d'investissement financés sur ressources intérieures. Si ces mesures sont appliquées en 2018, elles devraient contribuer à ramener le service de la dette aux niveaux de 2014 au cours des 10 prochaines années. »

La mission appelle à étendre les réformes prévues au régime de zone économique spéciale (ZES) pour « promouvoir le développement des PME et mobiliser l'IDE afin d'assurer une production compétitive au plan mondial ».

Elle se félicite des propositions faites par les autorités concernant le recours au compacte pour l'Afrique du G20 pour étendre et accélérer les réformes de la ZES visant à instaurer une gouvernance économique fondée sur des règles et un régime fiscal transparent.

Sénégal

Mécontents de la hausse du prix de la farine, les boulangers annoncent 48 heures sans pain

Si rien n'est fait d'ici là, les boulangers envisagent de ne pas fabriquer de pain les 1er et 2 novembre… Plus »

Copyright © 2017 Ecofinance.sn. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.