20 Septembre 2017

Sénégal: Macky Sall appelle à l'accélération de la réforme des opérations de maintien de la paix

Le président de la République, Macky Sall, a souligné, mercredi à New York, la nécessité d'accélérer la réforme des opérations de maintien de la paix en vue de "mieux les adapter aux besoins et défis pressants, actuels et futurs".

"Il est impératif d'accélérer le processus de réforme nécessaire des opérations de maintien de la paix pour mieux les adapter aux besoins et défis pressants, actuels et futurs", a indiqué Macky Sall, au cours d'un "débat de de haut niveau" du Conseil de sécurité.des Nations unies sur la mise en œuvre et le suivi de sa réforme des opérations de maintien de la paix

Les misions actuelles "dépassent le strict cadre sécuritaire de maintien de la paix et englobent aujourd'hui de nombreux autres défis", fait valoir Macky Sall lors de cette rencontre portant sur "L'avenir des opérations de paix : mise en œuvre des recommandations du Panel indépendant de haut niveau sur les opérations de paix".

Le président sénégalais a salué "la détermination" du secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres de faire avancer l'Agenda de la réforme des opérations de maintien de la paix et sa vision d'une réforme globale de l'architecture de paix et de sécurité de l'ONU.

Selon Macky Sall, les Etats membres, les pays contributeurs de troupes et de police, l'Assemblée générale et le Conseil de sécurité doivent "faire montre de la même détermination pour que cette réforme soit couronnée de succès".

"Les opérations de maintien de la paix sont confrontées à des obstacles et à des restrictions pour s'acquitter de leurs mandats en raison principalement du manque de paix ou d'hostilité des pays hôtes ou des parties belligérantes", a analysé le chef de l'Etat du Sénégal, 5e contributeur de troupes en Afrique et 9e au niveau mondial.

A ses yeux, la dimension politique constitue "une condition essentielle pour rendre efficaces les opérations de paix".

Aussi Macky Sall a-t-il appelé à "un engagement politique précoce" du Conseil de sécurité avant le déploiement et pendant toute la durée de vie des missions pour "faire avancer et soutenir un règlement politique des conflits".

Il estime que le Conseil doit aussi jouer un rôle important dans la planification et la conduite des opérations et persévérer dans ses efforts pour l'élaboration de mandats "clairs, réalistes et réalisables".

Cette perspective doit tenir notamment compte des "environnements opérationnels hostiles et œuvrer à renforcer le dialogue triangulaire" entre le Conseil de sécurité, les pays contributeurs de troupes et le secrétariat, a indiqué le chef de l'Etat sénégalais.

Sénégal

Le procès de Khalifa Sall fixé au 14 décembre

Khalifa Sall et ses sept collaborateurs seront donc jugés. Le renvoi devant le tribunal correctionnel a… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.