20 Septembre 2017

Guinée: Aliou Bah - « En me faisant expulser de la salle, Alpha Condé n'a pas eu de la hauteur »

L'incident occupe la une de la presse numérique en Guinée: l'expulsion d'un jeune opposant d'une des salles de conférences du siège des Nations-Unies Bénéficiaire d'un programme pour participer à des activités onusiennes, Aliou Bah s'est volontairement exprimé à Aminata.com sur sa mésaventure.

Arrivé à New York depuis le 13 septembre, le chargé de communication du Bloc libéral rappelle que ce n'est pas la première fois qu'il participe à une telle rencontre de l'ONU. Auparavant, il avait participé à une rencontre sur les droits de l'homme qui s'était tenue à Genève (Suisse), en 2016.

Aliou Bah lors de sa rencontre avec Alpha Oumar Konaré, ancien président du Mali

Le mardi 19 septembre, M. Bah arrive à temps dans la salle de conférences. Selon le programme la conférence-débat devait commencer à partir de 17h30

Bien avant, il profite pour échanger avec des grandes personnalités sur divers problèmes qui assaillent le continent. C'est ainsi qu'il rencontre Olusegun Obansandjo et Alpha Oumar Konaré (anciens présidents du Nigeria et du Mali). La conférence accuse plus de vingt minutes de retard.

C'est dans cette longue attente qu'un certain Mohamed Dabo, membre de délégation permanente de la Guinée aux Nations-unies approche le jeune politicien.

Il lui dit: « est-ce que vous savez que c'est à cause de votre présence que le Président Alpha Condé n'est pas dans la salle?« ; « Non, est-ce que ma présence dérange. Nous ne sommes pas là pour parler de la Guinée.

Je suis un des panélistes de cette conférence. Ma participation concerne le volet [accélérer l'autonomisation des jeunes en Afrique]. Je ne suis pas venu pour représenter l'opposition ni la mouvance encore moins le gouvernement guinéen « , répond M. Bah à son interlocuteur.

Ce dernier ajoute »: nous savons tout ça mais le président a peur que vous ne créiez des incidents« . « Je lui ai dit que si je suis en contradiction avec le Président, c'est en Guinée et que nos problèmes se discutent en Guinée et non aux Nations-Unies.

Face à mon refus la délégation guinéenne m'a proposé de changer de place pour me faire discret dans la salle pour ne pas être aperçu par Alpha Condé. Chose que j'ai refusée en disant que c'est inadmissible et que je ne le ferai pas« .

Des tractations se poursuivent, des personnalités onusiennes s'impliquent et parviennent à convaincre Aliou Bah de quitter la salle.

« Pour moi, il n'était pas question d'humilier la Guinée en créant en incident sinon rien m'obligeait à sortir. J'ai une accréditation qui est valable. Je suis venu officiellement du programme |Visitor] (invité). », explique-t-il.

Après sa sortie de la salle, Bakary Fadiga, membre du protocole de la présidence s'adresse à M. Bah: « le président propose de vous rencontrer en privé« . Une invitation qu'il décline déclarant ne s'être pas venu aux Nations-Unies ce cadre.

« Je précise que dans cette tractation il y avait une troisième personne du nom de Cheick Tidiane Traoré, membre de la délégation présidentielle qui ne se gêne pas de distiller des contre-vérités partout »

Aliou Bah déplore l'attitude du Chef de l'État: « à mon avis, c'est vraiment regrettable parce qu'il n'a pas eu de la hauteur. Quoi qu'il en soit, nous sommes tous des Guinéens.

Il devait être fier qu'un jeune Guinéen participe à une telle rencontre internationale. Celui qui dit tout le temps qu'il se bat pour la promotion des jeunes, c'est dommage que le président en exercice de l'Union africaine se comporte de cette manière« .

Il s'interroge pourquoi le numéro un guinéen le cible dans son viseur: « nous étions deux jeunes guinéens invités à la conférence dont le nom est El-hadj Tidiane Diallo lauréat du programme Yali du gouvernement américain.

Je n'ai été que la seule personne qui a été visée par le Président de la République car mon compatriote est resté dans la salle jusqu'à la fin de la conférence« .

Guinée

Explosions au camp militaire de Alpha Yaya Diallo, à Conaky

En Guinée, le réveil a été brutal, ce dimanche 22 octobre, pour les riverains du camp… Plus »

Copyright © 2017 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.