21 Septembre 2017

Burkina Faso: Meeting de protestation contre la gouvernance de Roch - Pascal Zaïda ne recule pas

Le Cadre d'expression démocratique (CED) tiendra, le 7 octobre prochain, un meeting de veille citoyenne à la Place de la Nation de Ouagadougou. Pour annoncer les grandes lignes de ce rendez-vous, le coordonnateur national du CED, Pascal Zaïda, a animé une conférence de presse, le 20 septembre dernier à Ouagadougou.

« Le meeting du 7 octobre aura bel et bien lieu » ! C'est ce qu'a affirmé Pascal Zaïda, coordonnateur national du Cadre d'expression démocratique (CED) au cours d'une conférence de presse animée le 20 septembre dernier à Ouagadougou. A l'entendre, les préparatifs de ce meeting vont bon train, malgré les intimidations dont feraient l'objet les organisateurs.

Ce meeting permettra, a-t-il dit, de dire Non à un certain nombre de choses au pays des Hommes intègres. Il s'agit, entre autres, selon M. Zaïda, des tribunaux d'exception, des détentions arbitraires, de la vie chère, de la montée en puissance du terrorisme au Burkina.

C'est pour tout cela que le CED demande la libération des prisonniers politiques. A en croire Pascal Zaïda, depuis l'annonce de ce meeting le 23 août 2017, ses détracteurs se livrent à une campagne de désinformation.

C'est pourquoi, a-t-il expliqué, le CED a entrepris un certain nombre de démarches qui consistent à rencontrer les autorités coutumières, religieuses et politiques pour les rassurer.

A travers cette approche, a confié Pascal Zaïda, le CED entend rencontrer la communauté musulmane, le Mogho Naaba Baongho, la Fédération des églises protestantes, l'ancien président du Faso, Jean-Baptiste Ouédraogo, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), l'Union européenne, l'ambassadeur de France au Burkina, l'ambassadeur des Etats-Unis au Burkina, le Cardinal Philipe Ouédraogo, la CODER et le CFOP.

Pour Pascal Zaïda, « ce meeting se tiendra conformément aux textes en vigueur au Burkina ». «Nous sommes des républicains et nous avons inscrit notre meeting dans un cadre républicain. Nous allons demander à la Police de venir sécuriser la Place de la Nation afin que le meeting se passe bien », a-t-il dit.

Malheureusement, a-t-il ajouté, le CED rencontre des difficultés dans le cadre de l'organisation de ce meeting.

« Nous subissons toutes sortes de pressions et de menaces, mais notre foi à la justesse de nos idées nous rend inébranlables. C'est pour cela que nous considérons les agissements de certaines personnes comme des épiphénomènes», a-t-il conclu.

Burkina Faso

57e anniversaire de l'indépendance - Le message du président du pays

Nous vous proposons le message à la Nation du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré,… Plus »

Copyright © 2017 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.