20 Septembre 2017

Congo-Brazzaville: Projet d'agriculture commerciale - Le Congo et la banque mondiale signent l'accord de financement

Le ministre des Finances, Calixte Nganongo, et le directeur des Opérations de la Banque mondiale, Ahmadou Moustapha Ndiaye, ont conclu le 20 septembre à Brazzaville, l'accord de financement d'un montant de 55 milliards FCFA, en vue de la mise en œuvre du Projet d'appui à l'agriculture commerciale (PDAC).

D'une durée de cinq ans (2017-2022), ce projet vise à améliorer la productivité des agriculteurs et l'accès aux marchés des groupes de producteurs et des micros, petites et moyennes entreprises agro-industrielles en République du Congo.

Il contribuera de même, au programme de diversification de l'économie par le développement de l'agriculture commerciale, la création d'emplois, l'amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la substitution des importations, l'augmentation des exportations et la réduction de la pauvreté.

« Ce financement devra permettre au gouvernement de renforcer les appuis en direction du secteur agricole qui n'a pas encore bénéficié d'investissements publics adéquats, en dépit de la priorité déclarée pour l'agriculture », a indiqué le directeur des opérations de la BM qui a, par la même occasion, invité le gouvernement a décaissé sa contrepartie dans les meilleurs délais, en vue du lancement dudit projet.

La ministre du Plan et de la statistique, Ingrid Olga Ebouka- Babakas, en sa qualité de gouverneur de la BM pour le Congo, a rassuré que le gouvernement, va s'efforcer à respecter sa part de responsabilité. « Durant l'exécution du projet, nous serons au côté du ministre en charge du secteur agricole pour nous assurer que tous les engagements pris sont respectés. »

Signalons que 500.000 individus tireront directement profit de ce projet qui adhère notamment à la stratégie agricole nationale et au programme détaillé pour le développement de l'agriculture africaine décliné dans le plan national d'investissement agricole et de sécurité alimentaire et nutritionnelle adopté en 2015.

Notons que le PDAC viendra consolider les acquis du Projet de développement agricole et de réhabilitation des pistes rurales (Pdarp) lancé en 2008 grâce au cofinancement du Congo et de la BM. Il visait, entre autres, à: améliorer les conditions de travail, les capacités de production et de rendement des populations rurales ; réhabiliter les pistes rurales pour désenclaver les bassins de production. Le Pdarp a été clôturé en avril dernier avec des résultats jugés satisfaisants. 1301 km de pistes rurales ont été réhabilités du nord au sud du pays, puis 41 infrastructures de marchés construites. 910 microprojets ont aussi joui de son appui, soit un total de 12 000 bénéficiaires.

Congo-Brazzaville

Des ONG lancent une campagne en faveur des prisonniers politiques

Au Congo-Brazzaville, une plateforme d'ONG, à l'initiative de l'Observatoire congolais des droits de l'homme… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.