20 Septembre 2017

Cameroun: Des risques inutiles

Qui ignore encore ce qui arrive lorsqu'on choisit de bâtir sa demeure dans un marécage?

Dans l'ensemble, tout le monde ou presque en connaît les dangers et les inconvénients. Mais beaucoup s'y lancent quand même. Et à la moindre averse, ils sont les premiers à avoir les pieds et le mobilier dans l'eau, appelant les autorités à leur venir en aide. Pourtant, les pouvoirs publics tirent maintes fois la sonnette d'alarme, avec parfois des engins de démolition à l'appui. Face à ces dégâts qu'on peut éviter, une prise de conscience s'impose. Même si tout le monde ou presque veut avoir son toit le choix du lieu de construction ne devrait pas se faire au péril des vies.

Beaucoup disent s'engager dans le marécage parce que le terrain y est moins cher. Mais pendant combien de temps ? Ce moins cher ne devient-il pas plus onéreux lorsqu'on se retrouve finalement sans domicile fixe? Ou pire, quand on y laisse sa vie ? C'est vrai qu'il y en a qui élèvent les fondations à plus de deux mètres, entourent la maison de sacs de sable. Mais, en saison des pluies, ils sont incapables de faire face à la fureur des inondations, avec les conséquences que l'on sait. Pourquoi en arriver-là si au départ l'on a eu le choix ? C'est vrai qu'il en y a qui ont réussi à dompter des marécages.

Mais tout compte fait, selon des experts, la démarche ne vaut pas la chandelle. Pour plus de sérénité et surtout pour la sécurité de la famille, il vaut mieux construire en terre ferme. Cela n'est peut-être pas évident mais c'est mieux que d'être déguerpi lorsqu'on s'y attend le moins. Les zones sécurisées pour l'aménagement sont ainsi conseillées, quitte à se retrouver en périphérie. Au lieu d'être au centre-ville mais dans un marécage, non seulement insalubre, mais aussi inondé à chaque pluie.

Cameroun

02 morts dans une prise d'otage

Dans la nuit du 14 au 15 octobre 2017, aux environs de minuit, des individus armés de fusils AK 47 ont fait… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.