20 Septembre 2017

Cameroun: Axe Douala - Yaoundé - Le trafic reprend normalement

Des travaux d'urgence supervisés par le ministre des Travaux publics à Ebombe dans la nuit de lundi à mardi ont permis de réparer la chaussée.

9h10 ce mardi 19 septembre 2017 à Ebombè. Les véhicules de tous gabarits recommencent à passer dans les deux sens. 30 minutes après la réouverture de la route à la circulation, là où la veille il y avait affaissement de la chaussée, avec des fissures çà et là, on a maintenant un remblai couvrant un bloc en béton qui protège la buse. Ce rétablissement de la circulation est le résultat d'une intervention d'urgence supervisée par le ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi lui-même, toute la nuit de lundi à mardi.

Les travaux sur ce bout de route à près d'une trentaine de kilomètres d'Edéa, dans la Sanaga-Maritime, ont notamment consisté à libérer le dessus de la buse en dégageant le bout de chaussée affaissé et à remplacer le remblai qui avait cédé par plusieurs plaques de béton.

Avant de remblayer à nouveau et de procéder au compactage de l'ensemble, afin d'en renforcer la solidité. Et pour Guy Daniel Abouna Zoa, le directeur général des travaux d'infrastructures (DGTI) au ministère des Travaux publics, la maintenance de ce tronçon entre Edéa et Pouma ne va pas s'arrêter là. Evoquant la déviation existante, il explique : « La voie de contournement de 2,3 km permettra au gouvernement de programmer un remplacement simultané des deux ou trois autres buses qui se trouvent dans la zone couverte par cette déviation. »

La situation a aussi été l'occasion pour le DGTI d'évoquer les ambitions de l'Etat quant à la réhabilitation non seulement de cette portion Yaoundé-Douala de la Nationale n°3 ouverte à la circulation en 1986, mais aussi d'autres axes du pays. « Le trafic a considérablement augmenté sur cette route. Il ne faut pas oublier que nous sommes la porte d'entrée de plusieurs pays de l'hinterland. Nous avons de nombreux poids-lourds qui empruntent cette route Yaoundé-Douala. Nous sommes en train de mener des études techniques pour la réhabilitation de l'axe lourd. Nous avons déjà programmé la réhabilitation pour l'axe Yaoundé-Bafoussam », a-t-il projeté.

Guy Daniel Abouna Zoa: « Environ 134 buses à remplacer en priorité »

Directeur général des travaux d'infrastructures au Ministère des Travaux publics

Les études ont été faites et nous savons exactement le nombre de buses métalliques qui existent et qui ont été construites dans les années 1982-1986. Un programme spécifique a été mis en place et nous avons classé les ouvrages à remplacer en trois catégories.

Ceux à remplacer en urgence (environ 134), ceux à remplacer à court terme (environ 143) et ceux à remplacer à moyen terme (132). Le programme y relatif est en cours, les entreprises sont mobilisées. Le remplacement des buses demande environ 47 milliards de F et pour cette année, nous avons déjà pu mobiliser 10 milliards de F.

Cameroun

Téléphonie mobile - Paul Biya n'a toujours pas approuvé les concessions d'Orange et de MTN

Deux ans et demi après leur signature, les contrats d'exploitation de la téléphonie mobile au… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.