20 Septembre 2017

Cameroun: Exit le programme de vulgarisation

Le MINADER a présidé vendredi à Yaoundé, la dernière session du comité de pilotage du PNVRA, appelé à céder la place à une nouvelle structure, plus pratique

Après plus de 30 ans d'activités, le Programme national de vulgarisation et de recherche agricoles (PNVRA) dépose son bilan. La date de clôture est fixée au 31 décembre 2017. C'est une décision du ministre de l'Agriculture et du Développement rural

(MINADER) qui, dans le cadre de la restructuration des programmes et projets de son département ministériel, a jugé bon de regrouper les activités et les moyens. C'est ainsi que « les activités du PNVRA seront reprises et redéfinies au sein d'une nouvelle structure baptisée Projet national de structuration, d'accompagnement des producteurs et de la vulgarisation agricole (PROSAPVA)», a annoncé le MINADER, Henri Eyebe Ayissi. C'était vendredi 15 septembre dernier à Yaoundé, alors qu'il présidait la session du comité de pilotage du PNVRA ; la dernière de son histoire.

Sur le bilan de ce programme, le plus ancien du MINADER, Dougdje Mahama, coordonnateur national, explique que « le PNVRA a accompagné le gouvernement du Cameroun dans ses missions régaliennes. C'est-à-dire l'encadrement des producteurs agricoles dans leurs activités et dans leurs sites respectifs. Il a été question de renforcer leurs capacités, les conseiller pour mieux produire et mieux vendre.

Nous avons pu diffuser plus de 200 innovations technologiques et nous pensons aller plus loin ». Dougdje Mahama a en effet déjà été porté à la tête du nouveau-né, le PROSAPVA. Selon lui, l'innovation ici sera le retour à la déontologie. « La vulgarisation, c'est également la mise en place des unités de démonstration. Il est facile de reproduire ce qu'on a vu. C'est dire que désormais, nous serons plus pratiques.

Par ailleurs, nous allons davantage nous appuyer sur les canaux de communication traditionnels dont les radios rurales, communautaires et les TIC, de manière à informer le maximum de public cible ». Le PROSAPVA démarre effectivement le 1er janvier 2018.

Cameroun

L'agresseur d'un policier rattrapé à Douala

Robert Ying Dapsia avait poignardé un gardien de la paix 2ème grade à la gare ferroviaire a… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.