20 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Les Forces du centre contre l'apocalypse - Germain Kambinga préconise une table-ronde!

A la clôture du Premier Congrès du "Centre", qui a accueilli des dizaines des partis politiques et Associations de la Société Civile, qui ont placé le social du congolais au cœur de leur lutte, Germain Kambinga, Président de cette jeune plateforme, a invité les acteurs politiques congolais à avoir la modestie de reconnaître la nécessité d'une reprise urgente du processus politique.

Ceci, en se réunissant dans une table ronde qui, d'après lui, reste la seule voie pour gagner du temps et offrir une trajectoire politique crédible garantissant un processus électoral sérieux. Cependant, ne voulant pas y aller tête courbée, il exige qu'un certain nombre des préalables soit pris en compte. Il s'agit, par exemple, de prendre des mesures de décrispation politique sérieuses et s'interdire des poursuites judiciaires injustifiées à l'encontre de certains politiciens, libérer l'espace politique et, enfin, manifester la détermination de s'occuper du social du peuple congolais. Par ailleurs, il a, aussi, invité les participants à ces assises, d'être les apôtres de la défense de la vision du Centre.

A l'issue de son Premier conclave organisé du 19 au 20 septembre 2017 au Centre Catholique Nganda de Kintambo, la plateforme politique "Le Centre" dit non à l'idée d'une transition sans Kabila, aux élections précipitées avant le 31 décembre 2017 et non crédibles en faisant fi des impératifs juridique, technique, financier, politique et constitutionnel et, enfin, à la logique du statu quo croyant jouer la montre or, en réalité, il s'agit de faire la politique de l'autruche.

Ainsi, les forces politiques s'y regroupant et incarnant les aspirations, les attentes profondes et légitimes du peuple congolais, constituent une alternative crédible à la sortie de la crise actuelle en RDC. Elles ont proposé une feuille de route devant sauver la RDC de la crise politico-sociale actuelle.

D'abord, elle exhorte le Gouvernement de la République Démocratique du Congo à prendre des mesures réelles et urgentes afin de soulager la misère et la pauvreté du peuple congolais qui est abandonné à son triste sort au profit des intérêts égoïstes des politiciens. Ensuite, à quelques jours de la fin du délai de douze mois de transition prévu par l'Accord du 31 décembre 2017, pour éviter les effets du passé, Le Centre recommande la convocation urgente d'une Table ronde politique inclusive de courte durée.

Ceci, moyennant le respect des préalables rassurants liés, notamment, à la décrispation politique globale par la mise en œuvre effective des mesures courageuses afférentes à la levée des sanctions prises à l'endroit des autorités congolaises, celles de l'amnistie politique globale ainsi que l'abandon des poursuites judiciaires politisées.

Gestion consensuelle du pays

Sans mâcher les mots, le Porte-Parole du Centre, M. Joseph Bangakya a affirmé que Le Centre ôte dans les têtes des congolais, l'idée d'une transition sans Kabila, de la restructuration du Parlement car, ils ne sont pas concernés par le compromis politique global recherché et ils sont à mandat électif.

Par ailleurs, il propose que le Chef du Gouvernement, provienne de la famille politique autre que celle du Chef de l'Etat. Et, dans la composition de ce Gouvernement pré-électoral, le Centre préconise les participations suivantes : la majorité présidentielle; l'Opposition politique et les forces politiques du centre; les Corporations professionnelles constituées; les Organisations et associations de la société la civile. Des priorités de ce Gouvernement, il y a la problématique électorale; la problématique de la légitimité des institutions pendant la période pré-électorale.

Au-delà, le CENTRE propose la prise en compte des exigences matérielles, techniques et financières relatives à l'élaboration du calendrier électoral. D'où, l'exigence de l'expertise de l'organe technique national compétent ouvert qui restera ouvert à l'expertise internationale ; ainsi que, les questions relatives à la réconciliation nationale et à la gestion inclusive des institutions pendant la période préélectorale.

Congo-Kinshasa

Une ONG dénonce les transferts financiers d'une banque vers le Hezbollah

Un groupe d'enquêteurs de l'ONG américaine Enough Project dit avoir découvert qu'une banque… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.