21 Septembre 2017

Mali: Inauguration de l'adduction d'eau potable à Sénou - 16 Millions de FCFA pour atténuer la souffrance de la population

Ce montant d'un coût total de 16.000.000 FCFA, financé par l'organisation humanitaire de développement et de promotion de l'Islam en Afrique, pour couvrir les besoins en eau potable de plus de 2000 familles afin de réduire la pauvreté de la population de Sénou en créant une dynamique de développement socio-économique au sein des communautés urbaines de la Commune VI du District de Bamako.

La cérémonie d'inauguration officielle de l'Adduction d'Eau Potable a été faite en présence du Directeur de l'ONG Agence des Musulmans d'Afrique (AMA), M. Bakary COULIBALY, du présidant de l'Association «BENKA» de Sénou, Tiècoura DIARRA, représentant des bénéficiaires.

Il faut rappeler que l'ONG Agence des Musulmans d'Afrique (AMA) est une organisation humanitaire de développement et de promotion de l'Islam en Afrique fondée en 1982 et basée au Koweït.

Elle vient d'offrir à la population de Sénou en commune V du district, une adduction d'eau potable, qui va couvrir, les besoins en eau potable de 1600 femmes ,1250 enfants, 1060 hommes et trois Mosquées d'où l'importance de la pression autour du point d'eau. La nécessité d'une extension du réseau d'eau vers les mosquées, la réalisation de quelques bornes publiques et les installations des bornes familiales qui s'imposent.

Selon le Directeur de l'ONG Agence des Musulmans d'Afrique (AMA), M. Bakary COULIBALY, l'objectif de l'ONG est de : contribuer à réduire la pauvreté de la population de Sénou en créant une dynamique de développement socio-économique au sein des communautés urbaines de la Commune VI du District de Bamako ; améliorer durablement les conditions d'accès à l'eau potable et réduire les risques sanitaires liés à l'eau dans les communautés urbaines et semi-urbaine de la ville de Bamako ; aider les Communautés à gérer le service public de l'eau potable de manière générale.

Quant au président de l'Association «BENKA» de Sénou, Tiècoura DIARRA, représentant des bénéficiaires, l'eau est indispensable à la vie et elle est de l'or pour tout être vivant ; mais cependant elle peut être le véhicule et vecteur de plusieurs germes de maladies qui sont courantes au Mali, et plus particulièrement à Sénou, et surtout les eaux stagnantes constituent des gites larvaires de moustiques et de mouches favorisant la transmission du paludisme et de la diarrhée.

A ses dires, parmi tous les usages de l'eau (boisson, hygiène corporelle, vaisselle, lavage du linge, abreuvage des animaux, arrosage des plantes, irrigation, baignade ....) celui dont le risque est plus élevé pour la santé de l'homme est la boisson puisqu'elle peut apporter directement dans le corps les microbes.

Pour lui, ce point d'eau potable est une grosse épine enlevée du pied des femmes du quartier.

Mali

Biennale de Bamako - Une vidéo sans images de la Tunisienne Héla Ammar

L'artiste visuelle Héla Ammar travaille beaucoup sur le corps et l'identité de la femme. À la… Plus »

Copyright © 2017 Le journal de l'économie Malienne. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com).

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.