21 Septembre 2017

Cote d'Ivoire: Asec Mimosas - Amani Yao parle de son effectif et de la finale de la super coupe

L'Asec Mimosas, le club champion 2017 a présenté son effectif de 30 joueurs cuvée 2018 aux actionnaires le samedi 16 septembre 2017. Quelques jours après cette présentation, l'entraineur principal du club Amani Yao s'est prononcé sur cet effectif.

C'était le mercredi 20 septembre 2017 au cours d'une conférence de presse à Sol Beni. Après deux semaines de reprises, Amani Yao juge l'état d'esprit de ses joueurs bon. « L'état d'esprit est bon après deux semaines de travail. Nous avons discuté 2 matchs amicaux. L'équipe au cours de ces rencontres a montré qu'elle n'était pas physiquement prête. Mais elle a montré de bonne chose au niveau de l'envie et de l'agressivité », a constaté le patron du banc des Jaune et noir.

Pour cette saison dont l'objectif du club est la conserve du titre et la conquête de l'Afrique à travers la Ligue des Champions, Amani Yao entend offrir au plus méritants la place de titulaire. « Un entraineur est amené à faire des choix. Il y a les entrainements ; les plus méritants joueront. Il y a 30 joueurs, 11 qui prennent part au match, 3 remplaçants. C'est dit qu'il y aura 16 autres qui ne seront pas toujours sur le terrain. L'essentiel, c'est de les fédérer autour du projet.

Sans qu'ils ne se sentent rejetés. La concurrence sera de mise. On ne fait pas une bonne saison sportive si on l'on n'a pas un banc de touche de valeur. Il ne faudrait pas que l'équipe soit limitée à 7 ou 8 joueurs. Il y a 30 éléments de valeurs. Ils seront tous concernés ; chacun aura sa chance. A chacun de la saisir. Les plus méritants seront alignés. Je ne joue pas avec les noms, je ferais mes choix en fonction de ce que je verrais à l'entrainement », a-t-il prévenu.

Si l'ambition est restée au sommet au plan national et figurée dans le top 8 de la Ligue des Champions, l'Asec se doit de produire un jeu efficace. Sur la question, Amani Yao rassure. « Il n'y a pas de crainte à avoir dans les différents compartiments de jeu. A 99% nous avons eu les éléments qu'on voulait. Nous avons l'effectif pour produire du jeu surtout un jeu efficace. Il ne sert à rien de faire du beau jeu et sortir d'une rencontre en larmes. Je prône un jeu efficace.

Nous allons nous atteler à construire quelque chose de bien, de beau et surtout efficace journée après journée afin que les actionnaires repartent à la maison heureux », dira le technicien ivoirien. Le premier match test pour aligner beau jeu et efficacité se sera le 30 septembre 2017 à la faveur de la finale de la Super Coupe. Une finale qui mettra en confrontation aux Stade Félix Houphouët- Boigny, l'Asec et l'Africa.

Un derby de début de saison. Un derby que veut rempoter Amani Yao. « Nous ne sommes pas prêts à 100% pour ce match de la Super Coupe. Mais nous allons travailler afin d'être prêt. Une finale, il faut jouer pour la gagner. Un derby reste un derby. Un derby, il faut le jouer pour le gagner. Il n'y a pas de petit Asec-Africa. Nous allons tout faire afin d'être prêt et remporter le trophée de la Super Coupe », a-t-il promis. Rendez-vous donc le 30 septembre 2017.

Cote d'Ivoire

Rechercher sur Houphouët Boigny - La communauté universitaire veut valoriser ses travaux

Ce prix vise à distinguer et à valoriser les travaux de recherche sur Félix Houphouët Boigny,… Plus »

Copyright © 2017 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.