21 Septembre 2017

Afrique: Trump - « Mes amis vont en Afrique pour s'enrichir »

Pour la première fois depuis sa prise de fonction, le président américain a organisé un diner de travail avec les présidents africains ce mercredi 20 septembre à la marge de la Conférence des Nations Unies.

Les présidents africains conviés au diner par Donald Trump sont Alassane Ouattara de Cote d'Ivoire, Macky Sall du Sénégal, Muhammadu Buhari du Nigeria, Jacob Zuma d'Afrique du Sud, Yoweri Museveni de l'Ouganda, Hage Geingob de Namibie, Nana Akuffo-Addo du Ghana, Alpha Condé de Guinée, qui a représenté aussi l'Union africaine, et le premier ministre éthiopien Haile Mariam Dessalegn.

Donald Trump a profité de l'occasion pour exposer les lignes directrices de sa politique africaine qui tourne autour de commerce, de l'aide humanitaire et de la lutte contre le terrorisme.

« Dans cette salle, je vois des partenaires pour promouvoir la prospérité et la paix sur une série de problèmes économiques, humanitaires et de sécurité.

Nous espérons élargir nos partenariats économiques avec des pays qui sont engagés à l'autosuffisance et à favoriser les possibilités de création d'emplois en Afrique et aux États-Unis », a dit le président américain à ses hôtes.

« L'Afrique a énormément de potentiel commercial. J'ai tellement d'amis qui vont dans vos pays pour essayer de devenir riches. Je vous félicite », a-t-il ajouté.

Trump a particulièrement promis que les Etats-Unis vont investir « des centaines de millions de dollars en Côte d'Ivoire qui a fait des réformes économiques impressionnantes ».

Il a aussi encouragé les fermiers africains à investir et créer des emplois aux Etats-Unis.

« Mais nous ne pouvons pas être prospères si nous ne sommes pas en bonne santé », a rappelé le président américain. Il a ainsi promis de continuer le partenariat avec les pays africains pour combattre les maladies comme le VIH/SIDA et d'autres épidémies.

« Notre prospérité dépend avant tout de la paix »

Mais le sujet qui visiblement préoccupe le plus le président Trump est la lutte contre le terrorisme.

« Nous savons que notre prospérité dépend avant tout de la paix. Les États-Unis s'associeront avec des pays et des organisations comme l'Union africaine qui mènent des actions pour mettre fin à la violence, prévenir le terrorisme et répondre aux crises humanitaires.

Je félicite vos troupes qui opèrent actuellement sur le terrain, c'est très courageux, très très courageux ce qu'elles traversent », a-t-il dit, faisant allusion aux missions de maintien de la paix dans les pays comme la Somalie ou en Centrafrique.

« Les groupes terroristes tels que l'Etat islamique, Al Shabab, Boko Haram et Al Qaida menacent également la paix africaine. Les États-Unis sont fiers de travailler avec vous pour éradiquer les groupes terroristes, couper leurs finances et discréditer leur idéologie ».

« Nous sommes profondément troublés par la violence en cours au Soudan du Sud et au Congo. Des millions de vies sont menacées et nous continuons à fournir une aide humanitaire, mais les résultats réels contre ces catastrophes nécessiteront un processus de paix dirigé par les Africains, et l'engagement sincère, vraiment sincère de toutes les parties impliquées ».

Enfin, le président Trump a sollicité le soutien de ses collègues africains pour faire face à ce qu'il appelle un « défi mondial » que cause la Corée du Nord : « Aujourd'hui, le monde est confronté à une énorme menace sécuritaire du régime de Corée du Nord.

Nous devons tous supporter ensemble la mise en œuvre des sanctions et des résolutions des Nations Unies en réponse à l'agitation de la Corée du Nord et à ses actions menaçantes ».

Afrique

Protection sociale - 82% de la population africaine sans aucune couverture sociale

L'Organisation internationale du travail (Oit) a rendu public, aujourd'hui son rapport sur la protection dans le monde.… Plus »

Copyright © 2017 This is Africa. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.