21 Septembre 2017

Sénégal: 4e édition Open Doors - Diegui-Rails Records dans l'escalade d'obstacles, au nom de l'art urbain

«Diegui-Rails Records» revient, pour la quatrième édition de l'Open Doors prévu le 23 septembre prochain, avec un éventail de variété de style musical. L'annonce a été faite lors d'une conférence de presse hier, mercredi 20 septembre, au Grand Théâtre.

Pour le programme du 23 septembre l'Open Doors ne se limite pas là, il coiffe toute une activité d'art urbain, à part le rap. Il s'agit notamment du graffiti, le slam, la danse, etc. Open Doors est un projet de Diegui-Rails Records qui est un label de production qui a noué un partenariat avec le grand théâtre pour son show.

Le chargé des Affaires administratives, Al Amine Six explique que leur projet est une plateforme pour vendre le produit brute d'artiste. Le label se charge ainsi de la construction de vedette, de ces personnes ainsi que de la promotion de leur produit. Un manque de pub a été constaté cette année. En effet, il n'y a pratiquement pas de spot publicitaire, à part des affiches que l'on voit sur les toiles et dans les rues de la capitale. Cela s'explique par le défaut de budget, selon le directeur artistique et technique, Bamba qui dit avoir écrit à mainte reprise au ministère de la Culture mais ils n'ont jamais eu de retour.

Pourtant, chaque année, le label écrit et dépose son projet au ministère de la Culture pour bénéficier du Fonds de développement des cultures urbaines, confirme le chargé des Affaires administratif. Selon lui, ils remplissent tous les critères requis, mais ils n'ont jamais obtenu une réaction favorable. N'empêchent, ils se disent engager et ne projette pas prendre de recul dans leur projet qui contribue à la promotion de l'art urbaine. Alors, qu'on les appuie ou pas, ils continueront à travailler leur projet, assurent-il. Et, à long terme, si les moyens le permettent, ils voudront bien faire Open Doors dans les régions.

«Diegui-Rails Records est une structure culturelle mise sur pieds en 2008 à Pikine par un groupe d'acteurs culturels conscients du manque criard d'infrastructures et de label du genre dans cette périphérie de Dakar qu'est la banlieue. Elle est composée d'un studio d'enregistrement professionnel, d'un label de production audiovisuelle, d'une salle de répétition et d'une unité de duplication. Depuis sa création, Diegui-Rails Records s'est imposé comme un acteur majeur de la scène hip-hop sénégalaise, d'une part, mais aussi, de manière générale, de la culture urbaine, produisant des artistes tels que Aroo, Zending et collaborant avec les acteurs les plus significatifs de la scène hip-hop sénégalaise: Books, PPS, Keurgui, Akhloul Brick, Guigui... pour ne citer que ceux-la et des artistes de pays limitrophes (Gambie, Mauritanie, Guinée... ), Diegui-Rails Records produit de nombreux groupes et artistes undergrounds», déclare Al Amine Six.

Sénégal

Aly Ngouille Ndiaye réaffirme les engagements de l'Etat pour un bon magal

Le ministre de l'Intérieur Aly Ngouille Ndiaye a réaffirmé, lundi, les engagements de l'Etat,… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.