21 Septembre 2017

Sénégal: Passation de services au ministère du tourisme - Mamadou Racine Sy avertit Mame Mbaye Niang

«Sachez d'emblée que le secteur du tourisme vous dirigez n'a que des patrons. Même quelqu'un qui a une auberge est patron. Donc, vous n'êtes pas nos patrons mais le patron du secteur. Les ministres viennent et repartent. Ici, vous n'avez que des patrons.

Nous sommes des patrons de nous-mêmes. D'où la nécessité d'une collaboration franche et sincère. Jusqu'ici vous avez géré des jeunes mais là ce sont des adultes que vous avez... ». C'est en ces mots que Mamadou Racine Sy, président du Syndicat patronal de l'industrie hôtelière s'est ouvertement adressé au tout nouveau ministre du Tourisme, Mame Mbaye Niang.

C'était hier mercredi 20 septembre, audit ministre lors de la cérémonie de passation de service sombre avec son ministre sortant Maimouna Ndoye Seck, désormais chef du département des Transports aériens. Toutefois, il n'a pas manqué de tresser des lauriers à Maimouna Ndoye Seck pour avoir donné un souffle nouveau et suscité de l'espoir aux acteurs du tourisme ainsi que la destination Sénégal. Ce, en pilotant les orientations clairement définies par le chef de l'Etat Macky Sall.

Il n'a pas non plus manqué de déplorer la séparation des deux ministères, qui étaient jusqu'alors un seul département. «Maintenant, nous allons devoir faire des va-et-vient pour régler nos problèmes. Car, on ne peut parler de tourisme sans le transport». Sous ce rapport, «j'en appelle à une parfaite synergie d'intelligence pour une bonne dynamique du secteur», a déclaré Mamadou Racine Sy.

Prenant la parole Mame Mbaye Niang a tenu à rassurer M. Sy, qui est aussi à la tête du Conseil de surveillance de l'Agence sénégalaise de promotion du tourisme en ces mots: «Certes, entre la passation d'hier et celle d'aujourd'hui, il y a une très grande différence. Les responsabilités diffèrent, mais il faut s'adapter et mesurer le niveau de responsabilité de vos charges. Et c'est ce, à quoi nous nous entendons s'inscrire», a-t-il rétorqué. Se voulant rassurant, il dira: «Nous négligerons aucune compétence pour faire avancer la dynamique engagée par le ministre sortant. J'estime suffisamment être à la hauteur des nouvelles charges qui me sont confiées pour mener à bien le bateau».

Sénégal

Les boulangers ont du pain sur la planche

Au Sénégal, la filière de la boulangerie broie du noir. Les acteurs réunis en concertation… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.