21 Septembre 2017

Sénégal: Un «nouveau-né» du processus de paix en Casamance

Elles ne sont plus seules dans la recherche de la paix en Casamance, ces femmes de la Casamance.

Leurs sœurs de la Gambie et de la Guinée-Bissau ont décidé de se joindre à elles pour jouer pleinement leur partition dans la résolution de cette crise en Casamance. Hier, elles ont ensemble formalisé le forum des femmes de l'espace Sénégal/Gambie/Guinée-Bissau, une structure déjà en gestation depuis des mois et qui est maintenant officielle.

L'occasion a été saisie par les femmes des trois pays, à savoir le Sénégal, la Gambie et la Guinée-Bissau, pour décliner leur feuille de route. Un cheminement mis en place depuis 2014, après de multiples rencontres dans ces pays limitrophes.

«Nous avons travaillé spontanément; la Gambie avait son problème et les femmes de la Gambie et de la Guinée-Bissau nous ont rejoint dans notre combat pour la recherche de la paix. Quand il y a eu la crise postélectorale en Gambie, nous avons appuyé et soutenu les femmes de la Gambie.

Et, avec elles, nous avons rendu visite à nos sœurs de la Guinée-Bissau», a lancé Madame Ndèye Marie Thiam, présidente de la Plateforme des femmes de la Casamance qui déclare avoir mené des actions ensemble, fruits de la formalisation de ce cadre qui œuvre pour la paix et la sécurité dans l'espace Sénégal/Gambie/Guinée-Bissau.

Cette nouvelle structure a été mise sur pied à Ziguinchor, en présence de quelques représentants du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) et avec le soutien de l'Etat du Sénégal représenté par l'adjoint au gouverneur de région.

L'adjoint à l'exécutif régional estime «que le combat pour la paix vaut tous les sacrifices et le Sénégal est résolument tourné vers la consécration de la paix. Nous partageons les mêmes objectifs, les mêmes ambitions et les mêmes valeurs et nous devons comprendre que ce qui nous unit est plus fort que ce qui nous désunit... »

Avec ce cadre d'échange pour la paix mis sur pieds par les femmes des trois pays frontaliers, le combat pour la consolidation de la paix s'intensifie dans cette partie sud où souffle, depuis quelque temps, un vent de paix et de stabilité. Une structure portée sur les fonts baptismaux à la veille de la célébration de la Journée internationale de la paix. Une occasion saisie par les différents acteurs impliqués dans la recherche de paix en Casamance pour échanger et évaluer le processus qui avance doucement et lentement.

Sénégal

Investissement dans les infrastructures - Le Cabinet Kaizene veut favoriser des partenariats

Dakar abrite une rencontre de deux jours axée sur les Btp et les infrastructures organisée par le Cabinet… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.