21 Septembre 2017

Tunisie: Le Tunisien dispose de seulement 460 m3 d'eau par an

Le ministre de l'Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, Samir Taieb, a révélé que le citoyen tunisien dispose de 460m3 d'eau par an seulement, ce qui place la Tunisie au bas du classement des pays souffrant de déficit hydrique.

Pour faire face à ce manque de ressources, il s'est prononcé pour un plan national de recyclage et traitement des eaux usées en raison du grand écart entre les ressources disponibles et celles exploitées, à l'occasion de la tenue mardi dernier à Tunis d'une conférence sur «Le recyclage et traitement des eaux usées».

Il a cité entre autres solutions le dessalement de l'eau de mer, annonçant le lancement d'un projet en ce sens pour des utilisations agricoles, notamment, et la mise en service fin 2017 d'une station de dessalement à Djerba.

Le ministre a fait état de la diminution des réserves du plus grand barrage en Tunisie, celui de Sidi Salem, mettant l'accent sur l'importance de connecter les barrages existants.

Les débats, qui ont réuni des académiciens, des experts et des écologistes, se sont concentrés sur le recyclage des eaux usées, en raison des défis qu'il pose au plan écologique et économique, ainsi que sur le recours aux eaux recyclées pour des usages divers, notamment en agriculture, tourisme et industrie.

Les participants ont mis en exergue l'importance de l'eau recyclée dans la gestion de la dynamique économique et la préservation du système écologique, du fait de la surpopulation dans le monde et du tarissement des ressources en eau qui ont des répercussions économiques sur la communauté internationale et sur les équilibres de l'environnement.

Ils ont examiné également les moyens de traiter les eaux usées en tant que valeur ajoutée pour l'industrie et le tourisme sous le contrôle d'un système sanitaire et de procédures légales.

Les participants ont passé en revue l'expérience des eaux usées dans le secteur des phosphates en Tunisie menée par le groupe chimique, l'utilisation des eaux usées dans le secteur touristique à Djerba tout en examinant les expériences des pays méditerranéens, notamment l'Espagne et le Maroc.

Tunisie

Pourparlers libyens à Tunis - Les difficultés persistent

Entamée dimanche dernier 15 octobre, la deuxième étape des pourparlers libyens à Tunis… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.