22 Septembre 2017

Maroc: Gad El Maleh boucle sa première tournée en Australie

Il s'agit de la deuxième expérience anglophone pour l'humoriste marocain

Après deux ans de tournée en France et en Amérique, Gad El Maleh avait repris le chemin de la scène pour aller à la conquête de l'Australie. L'humoriste marocain vient ainsi de boucler sa première tournée au pays des kangourous avec son spectacle en anglais "Oh my Gad! " qui n'est pas une adaptation-traduction de ses sketchs en langue française, mais un travail extraordinaire où l'artiste s'est rapproché de la culture américaine du stand-up comedy.

Après Melbourne le 14 septembre au Recital Center, Gad Elmaleh s'est produit à Sydney les 18 et 19 septembre, dans le cadre du Festival «Just for laughs» (" Juste pour rire") au City Recital Hall. "Bye Sydney. C'était une expérience incroyable. Vous avez été si bons pour moi. J'ai adoré chaque moment que j'ai passé ici en Australie ", a écrit l'humoriste originaire de Casablanca sur son compte Instagram, après trois spectacles joués à guichets fermés.

Il s'agit de la deuxième expérience anglophone de l'humoriste marocain après celle des Etats-Unis, où il a fait salle comble, notamment au Carnegie Hall. Dans le pays du one man show humoristique, personne ne l'attendait et, pourtant, Gad a su s'imposer dans cette mythique salle new-yorkaise. Fidèle à lui-même, il n'est jamais resté immobile, s'est approprié la scène, gesticulant sous les arcades dorées du Carnegie Hall. D'ailleurs, c'est bien cette performance qui semble lui avoir ouvert des portes puisque c'est grâce à son réseau américain que l'humoriste a pu partir à la conquête du territoire australien.

Gad El Maleh n'est, en effet, pas le premier humoriste d'origine marocaine à se produire en anglais. Mustapha El Atrassi, le jeune comédien de stand-up et animateur de télé et de radio s'est vu qualifier pour la finale de «L'homme le plus drôle au monde» qui se déroulait à Las Vegas en octobre 2014. Porté par un sketch dans lequel il se moque de la notoriété des deux robots des Daft Punk, Mustapha El Atrassi était arrivé troisième de ce championnat. Il avait également joué au Comedy Cellar dans lequel de grands noms de la comédie américaine assurent des spectacles régulièrement.

Il est, par ailleurs, à rappeler que Gad El Maleh s'est récemment lancé dans la bande dessinée. Sa toute première œuvre est sortie, en mars dernier, aux éditions «Michel Lafon». Et pour les plus grands fans de la star, surtout ceux de la première heure, ils ont la chance de retrouver «Le Blond», l'un des personnages mythiques de Gad El Maleh. Pour ceux qui ne le connaissent pas, sachez qu'il s'agit du père de famille idéal, riche et parfait avec des avant-bras dotés de poils brushingés, un homme qui parle blond et voyage en classe blonde...

Gad El Maleh avait fait de lui la star de son excellent et mémorable spectacle «L'Autre c'est moi», le mettant en scène dans diverses situations du quotidien, au ski, à la piscine, chez Ikéa ou encore dans une soirée bien arrosée. Si l'humoriste a, par ailleurs, trouvé le concept et les vannes, il n'a pas hésité à faire appel à deux professionnels de la bande dessinée pour l'épauler dans ce projet.

Ainsi, Jean-Baptiste Hostache s'est chargé des dessins et a également travaillé sur le scénario au côté de Bastien Pasquier. L'œuvre finale s'intitule «Le Blond» et il ne s'agit là que du premier tome. En cas de succès, l'aventure sera donc vouée à perdurer. «J'espère qu'on pourra réaliser trois albums au moins», précise Gad.

Maroc

La Marque Maroc construite au fil du temps et de l'histoire, plus que jamais célébrée dans le monde

Le Maroc a été le premier pays à avoir reconnu l’indépendance des Etats-Unis», a déclaré, en… Plus »

Copyright © 2017 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.