21 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Kabila accroit la répression sur l'opposition et la société civile

La police congolaise a interdit les rassemblements de plus de dix personnes à Kinshasa alors que les manifestations de l'opposition, lorsqu'elles sont autorisées, sont souvent répimées.

Le président national de la Nouvelle dynamique de la société civile (NDSCI) en RDC, Jean Chrysostome Kijana, condamne la répression croissante de l'opposition.

Il a ainsi jugé "inacceptable" le fait que la police nationale congolaise ait interdit, à Kinshasa, tout regroupement de plus de dix personnes et que certaines manifestations des acteurs de la société civile aient été violemment réprimées, comme le 31 juillet dernier.

Jean Chrysostome Kijana estime par ailleurs que les membres de l'opposition devraient davantage s'unir car leur division fragilise leur action.

Congo-Kinshasa

La RDC est le pays d'Afrique qui compte le plus de déplacés internes

Selon un rapport publié la semaine dernière par l'Observatoire des situations de déplacement… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.