21 Septembre 2017

Togo: De nouvelles mobilisations ce jeudi

De nouvelles manifestations de l'opposition et du pouvoir sont annoncées ce jeudi. Les manifestations d'hier ont fait un mort et des blessés dans le nord du pays. L'opposition accuse, le pouvoir récuse.

Le parti au pouvoir, l'Union pour la République marche pour soutenir le chef de l'Etat, Faure Gnassingbé et saluer l'adoption des réformes constitutionnelles mardi par le parlement togolais. Un texte rejeté par l'opposition.

L'opposition de son côté, revendique le retour à la Constitution de 1992 et le départ du pouvoir du président Gnassingbé et manifeste dans plusieurs villes du pays. Si au premier jour des manifestations, tout s'est déroulé dans le calme à Lomé, ce n'est pas le cas dans certaines localités du pays.

Dans la ville de Mango par exemple, située à près de 600 km au nord de Lomé, de violents affrontements ont fait un mort et plusieurs blessés.

L'opposition accuse les forces de sécurité d'avoir fait usage de la violence contre la population civile mais le ministre togolais de la sécurité, le colonel Yark Damehane récuse ces allégations. Ecoutez le ministre en cliquant sur l'image en haut.

L'ancien président de l'Assemblée nationale, Fambaré Natchaba, un ex-pilier du pouvoir, a déploré la nouvelle crise politique au Togo et a demandé à l'opposition d'aller discuter directement avec le président, Faure Gnassingbé.

A cause de la crise politique, la rentrée scolaire initialement prévue le 25 septembre a été repoussée au 2 octobre.

Togo

Une véritable volonté de transparence

A l'instar de ce qui existe en France ou aux Etats-Unis, tout candidat togolais à une fonction élective… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.