22 Septembre 2017

Togo: La tension politique persiste

L'opposition dénonce toujours le projet de révision constitutionnelle alors qu'un référendum est annoncé.

La crise politique se poursuit au Togo, où des milliers de personnes ont investi mercredi les rues de la capitale, Lomé, pour demander le départ du président Faure Gnassingbé. Mais l'opposition n'a pas le monopole de la rue, puisque le même jour, le parti au pouvoir avait organisé des contre-manifestations en soutien au chef de l'Etat dans la capitale.

Les manifestations qui interviennent au lendemain de l'annonce d'un référendum, qui ne satisfait pas l'opposition. Le référendum annoncé devrait permettre d'aboutir aux réformes constitutionnelles demandées par l'opposition et que les autorités togolaises ont acceptées pour l'essentiel. Mais requinquée par la réussite des manifestations qu'elle a organisées ces dernières semaines, l'opposition s'est radicalisée pour demander purement et simplement le départ immédiat du président Faure Gnassingbé.

Mercredi, les manifestions de l'opposition ont causé la mort d'un enfant à Mango dans l'extrême-nord du pays. L'on a également enregistré plusieurs dizaines de blessés, dont certains par balles. L'opposition et les autorités togolaises se rejettent la responsabilité de ces dérapages. Mais une chose est certaine, c'est qu'avant les débordements de mercredi, les autorités togolaises ont toujours géré avec beaucoup de retenue les manifestations de l'opposition.

Le gouvernement togolais qui dénonce « un coup d'Etat » de la rue met en garde l'opposition, notamment contre la présence dans la foule des manifestants des « personnes de nationalités étrangères en vue de participer à des actes de violences ». Il lui est en outre demandé de « faire preuve de retenue et de responsabilité ».

Togo

Des parlementaires de la CIP sont à Lomé

Une délégation de la Commission interparlementaire (CIP) de l'UEMOA (Union économique et… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.