22 Septembre 2017

Madagascar: Les autorités poursuivent leur lutte contre la peste

A Madagascar, depuis fin août, cinq décès dus à la peste pulmonaire ont déjà été recensés, dont un dans la capitale. Depuis mercredi 20 septembre, les équipes de la commune d'Antananarivo accompagnées du ministère de la Santé publique, de la Croix-Rouge et de l'OMS, procèdent à des opérations de désinfection et de désinsectisation dans plusieurs quartiers de capitale pour lutter contre la propagation des puces, vecteurs de la peste. Reportage à Soavimasoandra, un quartier où un homme a été diagnostiqué porteur de la peste pulmonaire en début de semaine.

A Soavimasoandra, dans le nord d'Antananarivo, une dizaine d'agents du Bureau municipal d'hygiène, pulvérisateur dans le dos, arpentent les rues du quartier. Une à une, les maisons sont désinfectées et désinsectisées. Un processus fastidieux mais nécessaire, explique Dérys Durand Herivonona, directeur de la santé et de l'hygiène de la commune d'Antananarivo. « Ici, il y a un cas de la maladie pesteuse, c'est pour cela qu'on fait la désinfection de toute la maison et des environs pour pouvoir prévenir la maladie, épidémique en ce moment. »

Depuis, l'homme porteur de la peste a été traité mais les habitants restent inquiets. « La sensibilisation se porte directement sur les luttes contre les vecteurs de la peste : éliminer les puces, ne pas tuer les rats, explique François Iandrisoa, coordonnateur de la Croix-Rouge malgache. Tout le monde ou presque nous sollicite pour inspecter les maisons. »

Le docteur Manitra Rakotoarivony, directeur de la promotion de la santé au sein du ministère de la Santé publique, se veut rassurant : « On a maîtrisé le cas, on est en train de faire de la prévention, dont la désinsectisation, pour rassurer la population. On a commencé aujourd'hui et on va continuer. »

D'autres opérations de désinfection ont été menées dans deux grandes villes du pays, à Tamatave et à Majunga. Les autorités envisagent ensuite une dératisation. L'objectif : ne pas tuer directement les rats mais les capturer puis les brûler pour éviter que leurs puces ne se déplacent.

Madagascar

Les prix du riz s'envolent

Ces dernières semaines à Madagascar, le prix du kilo de riz n'a cessé d'augmenter. Une situation… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.