21 Septembre 2017

Cameroun: S. E. El Hadj Ahmadou Ahidjo n'est pas mort !

Combien de Camerounaises et Camerounais à ce jour se réclament encore être les partisans du Président Ahidjo ?

Combien de Camerounaises et Camerounais souhaitent voir revenir la prospérité du Cameroun de la période du Président Ahidjo ?

Combien d'hommes politiques qui à nouveau se réclament d'Ahidjo après l'avoir renié hier ?

Mieux ! Combien de Camerounaises et Camerounais souhaitent le retour à la politique socio-économique amorcée par les politiques du Président Ahidjo, l'illustre Père de la nation comme aimaient-on scander ?

Alors pourquoi certains souhaiteraient reléguer dans l'oubli ce chantre de la cohésion sociale?

Quel que soit la vindicte de certains esprits chagrins contre cet illustre homme d'Etat, je tiens d'abord à faire reconnaître qu'il était Homme avec toutes les forces et faiblesses que confère ce statut. Ma position s'inscrit inexorablement dans le contexte politique d'une époque qui a façonné et construit les décisions et prises de positions politiques du Président Ahmadou Ahidjo. C'est à travers le prisme de cet environnement des années 1958 à 1982, que je souhaite que Camerounaises et Camerounais jugiez mon action.

Je suis un homme de paix, je promeus un esprit de tolérance, je promeus le pardon, j'ai une vision politique pour le Cameroun, je suis un compétiteur pour la magistrature suprême en 2018 et avec vous je veux transformer le Cameroun en havre de richesse et de paix. Je suis en campagne permanente à travers le Cameroun. Je suis à l'écoute des Camerounaises et des Camerounais, du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest.

Tous sont unanimes : Il faut tourner la page afin de promouvoir un mieux vivre ensemble.

Les Camerounaises et les Camerounais que j'ai rencontrés sont unanimes sur certains sujets:

- Ahidjo est celui qui malgré les pressions extérieures et les contraintes y liées a créé la cohésion sociale qui n'était pas évidente au Cameroun.

- Ahidjo a engagé le Cameroun vers la voie du développement économique en hissant le Cameroun au rang des pays à revenu intermédiaire.

- Après lui, où est situé le Cameroun dans le concert des Nations tant au niveau social qu'économique alors qu'il y a de moins en moins de pressions politiques sur les dirigeants Camerounais ?

Je veux que le fantôme d'Ahidjo cesse de hanter l'espace politique camerounais. Les Camerounaises et les Camerounais n'aspirent que d'un leader capable d'orienter la vision des camerounaises et des camerounais vers la même direction pour un même destin radieux.

Jean Blaise GWET prend un engagement, c'est celui de ramener la dépouille de S.E El Hadj Ahmadou Ahidjo au Cameroun suivi des obsèques nationales. Si vous me portez à la magistrature suprême en 2018, cet engagement sera tenu.

Rappelons-nous des réactions de plusieurs hommes politiques actuels le jour où S.E Ahmadou Ahidjo a décidé de mettre fin à ses fonctions de Président de la République. Tous s'en sont offusqués. Ils étaient tous abasourdis comme si le ciel leur était tombé sur la tête. Ce sont les mêmes qui ont pris la décision inique d'abandonner le corps du Président hors du Cameroun.

Ce sont les mêmes qui veulent bannir le nom du Président, comme lui-même l'a fait en son temps, avec leur approbation, à l'encontre des héros morts lors des luttes de libération et d'indépendance du Cameroun. Ce sont les mêmes et leurs héritiers qui depuis un certain temps remettent sur le champ politique les débats sur l'héritage laissé par les héros des luttes assassinés pour la libération et l'indépendance souveraine du Cameroun.

Alors pourquoi deux poids deux mesures ?

Avec vous, Je vais réhabiliter tous les dignes fils du Cameroun si vous me portez à la tête de l'Etat Camerounais.

C'est pourquoi je lance un humble appel à toutes les camerounaises et Camerounais, amis de bonnes volonté qui comme Jean Blaise Gwet souhaite un Cameroun qui rassemble et qui réussit de rejoindre le Mouvement afin qu'ensemble, nous remettions le Cameroun sur les bons rails.

Sur ces mêmes colonnes et avec la même verve, nous traiterons le sujet clivant concernant les cas des grands commis de la Nation frappé par l'opération épervier et qui croupissent dans les geôles de la Nation.

Cameroun

Mise en place de la couverture santé universelle - Il faut trouver 1300 milliards de F

C'est le montant estimé et validé par le ministre de la Santé publique André Mama Fouda… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.