22 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Les humeurs

On ne cessera jamais de le dénoncer. La gestion opaque des deniers publics reste une préoccupation majeure de tous les Congolais. Tenant compte des faits actuels, le constat est déplorable. Une fois aux commandes, chaque acteur politique congolais pense que l'État commence avec lui et, c'est lui qui le bouclera. Or, ce n'est rien d'autre que la continuité des services publics.

Plusieurs faits justifient la gestion par les humeurs des acteurs politiques congolais. À l'actif, il s'est ouvert un bras de fer entre la société Dispromalt et le ministre des Sports, sur la publicité au stade des Martyrs. Cette société qui verse d'habitude une somme de 30 000 Usd, voit subitement la majoration de son forfait à 35 000 Usd. Une démarche qui remet en cause les attributions de l'actuel ministre des Sports. Ce dernier prouve à suffisance qu'il veut gérer son secteur avec des humeurs totalement désorientés. En plus, l'argent de l'État est directement versé dans le trésor public et non aux mains des individus, fussent-elles propres.

Cette forme de gestion calamiteuse est constatée dans presque toutes les institutions de la RDC. Soucieux de se remplir des poches en cette période de crise, les dirigeants actuels continuent de gérer la chose publique selon leurs humeurs.

Outre la situation de la publicité du Stade des martyrs, l'on peut constater la même tentative de tricherie dans le cas de l'invalidation des passeports semi-biométriques. Une décision prise à la hâte qui ne tient même pas compte de l'intérêt du peuple. Qui est derrière toutes ces manœuvres dilatoires qui ternissent davantage l'image du pays ? Sans nulle doute, ce sont ceux qui gouvernent qui sont à la base.

Il y a lieu de confirmer qu'en RDC, les services publics sont bel et bien pris en otage par une poignée d'individus mal intentionnée. Dans tous les cas, la Majorité présidentielle aura sans doute des comptes à rende au peuple congolais, qui ne fait que constater, impuissant, cette mauvaise gouvernance de haute facture.

Congo-Kinshasa

La Régideso refuse les transactions en coupures de 5 000 Fc

La Banque centrale du Congo devrait interpeller les responsables de la Régideso qui, foulant au pied la… Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.