21 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: Présidentielle 2017 - Le Parti Orange présente Fiyou Ndondoboni

Réuni en session extraordinaire de son comité national, le Parti Orange, parti politique membre du Rassemblement de Limete, a examiné la situation politique de l'heure et s'est prononcé hier, jeudi 21 septembre 2017, dans une déclaration politique lu par Gratien Makombo.

Scotché à l'accord du 31 décembre 2016, le parti cher à Fiyou Ndondoboni, précise que la question de l'illégitimité déjà manifeste dans toutes les institutions voire au sommet de l'Etat congolais sera totalement consommée au 31 décembre 2017, si les élections ne sont pas organisées.

D'où, il demande à la CENI de considérer qu'elle reste une institution d'appui mais et non de ruine à la démocratie. C'est la raison pour laquelle le Parti Orange exige à la CENI de publier immédiatement le calendrier électoral des élections présidentielle et législatives de l'année en cours, conformément à l'Accord de la Saint Sylvestre.

"Le Parti Orange considère que seule la tenue des élections libres et démocratiques au 31 décembre 2017 peut aider le peuple congolais à se libérer d'un leadership gangrenant sans gène des valeurs constitutionnelles et à restaurer l'ordre constitutionnel", a souligné Gratien Makombo, communicateur du Parti Orange. Et, d'ajouter que sa formation politique prendra part aux élections prochaines à tous les niveaux.

Pour ce faire, il porte son choix sur son Président national, Fiyou Ndondoboni Monkoso comme candidat à l'élection présidentielle prochaine. Et, il exhorte Fiyou Ndondoboni à adhérer à ce choix du parti pour l'intérêt suprême de la nation à travers une déclaration solennelle à l'attention de tous.

Réagissant à toute idée d'un troisième dialogue, le Parti Orange dit non aux velléités d'une telle idée jugée inappropriée et inopportune.

Invalidation du passeport biométrique

En ce qui concerne l'invalidation des passeports semi-biométriques, par le Vice-ministre des Affaires Etrangères, Aggée AJ Matembo, le Parti Orange condamne avec conviction et énergie cette décision qu'il qualifie des manœuvres inadmissibles de l'exécutif en place tendant à rançonner la population déjà appauvrie. Pour ce parti politique membre du Rassemblement/Limete, cette décision prouve combien l'Etat congolais cherche, sans vergogne, à appauvrir davantage le peuple congolais.

Congo-Kinshasa

L'UE remet le couteau sous la gorge du pays

Le Conseil de l'Union Européenne a rendu publiques, hier lundi 11 décembre 2017, ses conclusions en… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.