22 Septembre 2017

Cote d'Ivoire: Formation au brevet de technicien (BT) - Les gestionnaires des établissements privés instruits sur les rouages de la formation

La salle des conférences de la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro abrite depuis, le jeudi 21 septembre, un atelier de renforcement des capacités sur les outils pédagogiques, administratifs et managériaux, indispensables à une gestion efficiente de la formation au Brevet Technicien (BT).

Ce, à l'endroit des promoteurs et des directeurs des études des établissements privés de Côte d'Ivoire. En effet, jusqu'en 2016, la formation à ce diplôme de BT se faisait exclusivement dans les structures publiques de formation professionnelle.

En l'occurrence, les Centres de Bureautique de Communication et de Gestion (CBCG), le Centre d'Electronique et d'Informatique Appliquée (CELIA), les Lycées professionnels, les Collèges d'Enseignement Technique (CET), et les Centres de Perfectionnement aux Métiers (CPM).Ce diplôme professionnel se prépare en trois (3) ans.

Il est ouvert à tout élève de niveau troisième et aux titulaires du Certificat d'Aptitude Professionnelle (CAP) et du Brevet d'Etudes Professionnelles (BEP).

Cependant, les demandes d'orientation dans cette formation connaissent un accroissement régulier d'année en année, alors que les capacités d'accueil des établissements publics n'ont pas varié. Face à cette situation, le Gouvernement a décidé d'ouvrir la formation du BT aux établissements privés afin d'accroître les capacités d'accueil.

Dans cette dynamique, en 2016, une phase expérimentale a eu lieu avec cinq établissements privés, dans deux filières à savoir l'électronique et l'hôtellerie.

Ainsi, durant ces trois jours , il s'agit de permettre à ces gestionnaires des établissements privés de formation professionnelle de s'approprier les mécanismes de la formation au BT, en mettant à leur disposition les outils pédagogiques, administratifs et managériaux, indispensables à une gestion efficiente de la formation .

Pour la rentrée 2017 - 2018, l'expérience s'étendra à un plus grand nombre d'établissements et de filières de formation avec l'orientation de 11 284 élèves dans sept (07) filières de formation. Il convient de rappeler BEP qui se présentait comme la seconde alternative aux élèves qui aspiraient à la formation professionnelle ne présente plus d'attrait pour les entreprises .

En outre ce diplôme, délivré après une formation courte de deux années, réservée aux élèves de troisième âgés de 21-22 ans, s'avère inadapté à ceux d'aujourd'hui qui sont de plus en plus jeunes. M. Alexis Ahonzo, directeur de cabinet du Secrétaire d'Etat, en charge de l'Enseignement Technique et Formation Professionnelle Mamadou Touré a, à l'occasion expliqué l'enjeu de cette mesure du gouvernement ivoirien.

A savoir contribuer à apporter une réponse à l'épineux problème de la massification des effectifs dans la qualité. Toutefois, il a précisé ceci : « Bien qu'il y ait massification des effectifs, nous ne pouvons pas former nos enfants à n'importe quel prix. » a-t-il signifié. Non sans donner de consignes.

« La concession du BT sera périodiquement évaluée. Il pourra donc être retiré, si les conditions ne sont plus réunies pour une formation de qualité des apprenants.

Ne ménagez donc aucun effort, pour transformer l'essai, afin d'encourager le gouvernement à étendre la mesure du BT à un plus grand nombre d'établissements de formation professionnelle et technique.

En le faisant, l'effectif sera plus important ; Investir davantage pour faire de vos établissements, de véritables acteurs de développement économique et social dans leur environnement d'implantation.

Privilégier les filières agricoles et industrielles, qui sont les plus pourvoyeuses d'emplois pour les formé... .. » A-t-il fait savoir entre autres

Cote d'Ivoire

18 octobre 1905 / 18 octobre 2017 - Félix Houphouët-Boigny aurait eu 112 ans aujourd'hui

Il y a parfois des parcours de vie, et particulièrement politiques qui sont une véritable source… Plus »

Copyright © 2017 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.