21 Septembre 2017

Congo-Brazzaville: Lupopo et Renaissance du Congo joueront en amical à Brazzaville

Les deux équipes qui se préparent à Kinshasa ont choisi de se mesurer en amical à Brazzaville, loin de la pression, question de colmater les brêches de part et d'autres avant l'ouverture de la saison. Lupopo et Renaissance du Congo préparent le championnat national de football.

À quelques semaines du coup d'envoi de la saison sportive de football en République démocratique du Congo, différents clubs s'activent déjà et affûtent leurs armes. À Kinshasa, certains clubs de la capitale ont lancé leur pré-saison et bouclent aussi certains transferts. Et bientôt, on entamera des matchs amicaux.

L'on annonce justement un match amical entre le FC Saint-Éloi Lupopo de Lubumbashi -qui a choisi de se préparer à Kinshasa loin de Lubumbashi son milieu naturel- et le FC Renaissance du Congo. Et cette rencontre, a précisé le président Faustin Bokonda de Lupopo, se jouera à Brazzaville sur l'autre rive du fleuve Congo.

Selon le patron du staff dirigeant des Cheminots de Lubumbashi, le club parachève sa préparation en vue de la campagne de la 23e édition championnat national qui s'amorce bientôt. Lupopo a engagé un nouvel entraîneur, le technicien ivoirien Bruno Bla, avec l'objectif de disputer le Play-Off de la Division 1 et décrocher une place qualificative pour une compétition africaine interclubs.

L'équipe avait été sanctionnée par la Fécofa après les troubles provoqués par les supporters lors de la finale de la Coupe du Congo de football, perdue face à Maniema Union au stade Joseph Kabila de Kindu dans la province de Maniema. Apparemment, cette mesure sera allégée et Lupopo pourra revenir dans l'élite du football national.

Du côté du FC Renaissance du Congo, il y a eu plusieurs départs et aussi des arrivées des joueurs venus renforcer l'effectif de l'entraîneur ivoirien François Guehi. L'équipe, se rappelle-t-on, avait dans un premier temps écopé de la sanction d'exclusion de la Division 1 prise par la Ligue nationale de football à la suite des violences perpétrées par ses supporters. Mais la Fédération congolaise de football association (Fécofa) a levé cette mesure qui ne figure pas dans ses textes, notamment le barème des sanctions de la Fécofa.

Sous la houlette de son président, le pasteur évêque Pascal Mukuna, Renaissance du Congo s'est tourné vers l'avenir. « Vous devez vous sentir fiers de ce que Renaissance du Congo a accompli en 3 ans d'existence seulement : un titre en Coupe du Congo en 2016, lequel a amené l'équipe à participer cette année à la 14e Coupe de la Confédération. Ce palmarès peut encore être amélioré avec le concours plus soutenu de tous et de chacun», s'adressait une fois Pascal Mukuna aux supporters, les invitant bannir les violences dans les stades. Pour cette nouvelle saison, l'objectif reste le même, décrocher une qualification pour les compétitions africaines interclubs.

Congo-Brazzaville

Des ONG lancent une campagne en faveur des prisonniers politiques

Au Congo-Brazzaville, une plateforme d'ONG, à l'initiative de l'Observatoire congolais des droits de l'homme… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.