21 Septembre 2017

Congo-Brazzaville: Réinsertion des ex-combattants - l'Union européenne et les Nations unies disposées à appuyer le nouveau haut-commissaire

Le haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants, Euloge Landry Kolelas, a échangé le 20 septembre avec l'ambassadeur de l'Union européenne (UE) au Congo, Saskia de Lang, et le coordonnateur résident du système des Nations unies, Anthony Ohemeng Boamah.

Avec la cheffe de la délégation de l'UE au Congo, le ministre délégué a échangé sur les plans et les idées du gouvernement visant à travailler à la réinsertion d'environ 1000 combattants Ninjas du Pool qui veulent sortir de la forêt. Pour ce faire, le gouvernement veut mettre en œuvre un plan pour les accueillir et travailler à leur réinsertion sociale et professionnelle.

« C'est pour la première fois que nous échangeons, donc nous n'avons pas encore de décisions ou de projets d'appui, ce que je peux dire c'est que l'Union européenne travaille déjà depuis de longues dates dans la zone du Pool, avec des projets qui sont en cours, mis en œuvre par la société civile européenne avec des partenaires au Congo dans les domaines de l'agriculture e de l'élevage », a expliqué Siaska de Lang à sa sortie d'audience.

Selon elle, dans le cadre de ces projets, figure la possibilité de reprendre le travail dans le département du Pool et de travailler à la création des emplois dans cette partie du pays. Elle a également rappelé que l'UE vient en aide aux personnes déplacées du Pool avec un appui alimentaire pour parer aux besoins les plus urgents. « C'est pour vous dire que nous sommes déjà-là, nous avons aussi financé le dernier tronçon de l'axe Kinkala-Mindouli.

Le Pool est une zone qui nous est chère et donc nous continuerons de l'appuyer dans cette période. Nous continuerons également d'échanger avec le ministre sur ces projets et ces programmes, qui nous semblent aussi importants. Nous devons aller vers la pacification de la situation dans le pays », a conclu Saskia de Lang.

Premier à être reçu, le coordonnateur du système des Nations unies n'a pas caché sa volonté d'accompagner le nouveau haut-commissaire à la réinsertion des ex-combattants dans ses nouvelles fonctions combien exaltantes. « En fonction des missions confiées à M. le ministre et en fonction de la demande qu'il fera aux Nations unies, nous allons regarder comment l'accompagner. C'est en fonction des besoins tant au niveau financier, des documents, cadres juridiques que des politiques à mettre en œuvre », a précisé Anthony Ohemeng Boamah.

Rappelons que lors de sa prise de fonctions, Euloge Landry Kolelas disait qu'il comptait, entre autres, sur l'appui des partenaires au développement pour mener à bien sa mission.

Congo-Brazzaville

Justice - Firmin Yangambi saisit la Cour constitutionnelle

Le détenu bénéficiaire de la loi d'amnistie de 2014 conteste son maintien en détention. Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.