22 Septembre 2017

Cameroun/Ghana: CAN 2019 - Me Dieudonné Happi et Blaise Moussa en route pour Accra

D'après des sources, le Président du Comité de normalisation et son Secrétaire général ont été officiellement invités aux travaux du comité exécutif de la CAF à Accra qui se tiendra le 23 Septembre 2017 (samedi). Au menu des travaux de l'instance faitière du football africain, pointe en bonne place l'organisation de la CAN 2019 en terre camerounaise et l'organisation du Championnat d'afrique des Nations 2018 au Kenya.

Toujours d'après nos sources, si Me Dieudonné Happi n'est pas prêt à défendre le dossier Cameroun auprès de l'instance africaine, il sera accompagné par son Secrétaire General Blaise Moussa. Après la note de service N0001/FCF/CABPCN/09/17 signé par Me Dieudonné Happi recentrant la gestion du courrier de la Federation à son cabinet, le travail de sauvetage de la CAN 2019 est désormais entre ses mains.

S'il faut noter que l'actuel président du comité de normalisation n'a aucune expérience concernant le dossier de la candidature du Cameroun pour l'organisation de la CAN 2019, il sera accompagné à cette réunion par Blaise Moussa, présent depuis plusieurs mois déjà dans les voyages et réunions de la CAF concernant cette CAN 2019.

Mais tout de même sans en inquiéter, tout porte à croire que le lobby permanent effectué jusqu'ici par Samuel Eto'o Fils permet un sursis salutaire au Cameroun. Nos sources qui nous certifient également que la réunion d'Accra aboutira à l'élaboration d'un chronogramme des inspecteurs de la CAF pour la visite des chantiers de la CAN 2019, ajoutent ensuite que jusqu'à présent les délais pour l'organisation semble être respectés d'après les autorités camerounaises.

A la Fecafoot, malgré la lettre longuement relayée par les médias de Me Happi Dieudonné, rien ne semble avoir réussi à troubler la quiétude de la tour de Tsinga. Dans une logique de sécurité, d'après quelques explications, Me Happi aurait rédigé cette mise en garde à l'encontre de l'administration de la Fecafoot afin de se mettre à l'abri de certains désagréments. Une mesure qui rappelle celle que n'avait pas prise Joseph Owona du temps où siégeait sous sa coupole Tombi a Roko en tant que Secrétaire Général qui lui avait caché plusieurs correspondances de la FIFA et de la CAF ayant eu un impact sur le fonctionnement de l'ancien Comité de normalisation. Cette attitude malhonnête de la l'ancien Secrétaire General avait mis en mal l'ancien Président du comité de normalisation qui avait répondu maladroitement aux instances internationales du football concernant les procès impliquant la Fecafoot.

Visite de la CAF

Dans une certitude, le voyage des dirigeants de la Fecafoot préparent l'arrivée en terre camerounaise des inspecteurs de la CAF sur les chantiers de construction. Cette deuxième visite du genre avait d'abord été programmée du 20 au 28 Août 2017. Mais fut renvoyée sine die compte tenu des nombreux problèmes que rencontraient la federation de football du Cameroun.

Avec un cahier de charge qui prend en compte 24 équipes en compétition en 2019, le Cameroun prétend pouvoir posseder et fonctionnel 7 stades allant de 15 000 jusqu'à 50 à 60 000 places assises aux normes internationales. Répertoriés seuls les stades de Japoma et Olembé ont une capacité supérieure à 50 000 places assisises mais hélas sont juste à leur entame de construction. D'après des sources, sans la mise à disposition de ces deux stades, il sera difficile pour le Cameroun de conserver l'organisation de la CAN 2019.

Outre les infrastructures sportives, le Cameroun a présenté dans son cahier de charge des garanties pour le séjour agréable des délégations en terre camerounaise. D'après des informations receuillies, le pays d'où provient d'éminents footballeurs tels que Milla, Mboma ou encore Bernard Tchoutang présente 21 hotels préselectionnés de 4 à 5 étoiles pour acceuillir des délégations mais ne parle pas des supporters. 12 hôpitaux de reference qui manquent parfois de matériel et 5 opérateurs de telephonie mobile qui devraient en réalité fournir un accès impéccable d'internet nécessaire à la forte delegation de reporters, techniciens et journalistes qui devraient venir couvrir la CAN 2019.

Cameroun

02 morts dans une prise d'otage

Dans la nuit du 14 au 15 octobre 2017, aux environs de minuit, des individus armés de fusils AK 47 ont fait… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.