22 Septembre 2017

Madagascar: Brickaville - Les villageois en colère contre une société minière canadienne

Depuis le mois de juin, la population d'Ambatolampy-Vohitsara, dans la commune rurale d'Ambaninony Brickaville, vit dans la terreur. En effet, un projet d'exploitation de mine de graphite mené par la société canadienne DNI Metals Inc, actuellement en phase d'exploration pour un délai de six mois sème la panique générale au sein des habitants, essentiellement paysans. Pour le démarrage des travaux, ces derniers ont été obligés d'évacuer leur terre, soit par force, soit pour une compensation humiliante d'à peine 30 000 ariary l'héctare.

Dans l'objectif de constater de visu les réalités, une équipe de journalistes a effectué une descente sur terrain, la semaine dernière. Une fois arrivés sur le site, les journalistes se sont mis au travail tandis qu'un groupe d'hommes en treillis et armés a débarqué à bord d'une 4×4 et envahi le terrain. Sans doute dans l'objectif d'intimider les chasseurs d'information. Intimidation qui est le lot quotidien de la population de cette bourgade enclavée, située à 32 kilomètre à l'Est de Brickaville sur la RN2, en fait un régime quotidien. « Nous opposant à l'accaparement de leur terrain, nous vivons sous plusieurs formes de menace. Des responsables malgaches au sein de DNI Metals, parmi lesquels une personne qui se dit conseiller du Premier ministre nous ordonnent de ne diffuser aucune information sur cette exploitation », rapporte un habitant.

Face à cette contestation de la part des habitants, la consultation publique sur cette affaire prévue ce mardi 26 septembre, a été remise en cause. Les habitants qui affirment avoir vécu dans la localité depuis des générations et ne savent pas où aller ».

Madagascar

Intoxication alimentaire mortelle dans le nord de l'île

A Madagascar, une intoxication alimentaire a fait huit morts et provoqué l'hospitalisation de 32 personnes… Plus »

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.