22 Septembre 2017

Burkina Faso: L'abbé Joanny Sanon inhumé ce vendredi à Bobo-Dioulasso

L'abbé Joanny Sanon, décédé le 15 septembre, sera inhumé le vendredi 22 septembre 2017 au cimetière Abel Sanou de Bobo-Dioulasso. Le disparu, un homme de culture, est né en 1943 et ordonné prêtre le 30 décembre 1972.

Il fait partie de ceux qui ont œuvré pour la promotion de la musique religieuse en langue locale bobo. Par ailleurs, le regretté a contribué à la promotion de la Semaine nationale de la culture (SNC).

Il a en effet créé une troupe musicale, dénommée «Lamogoya téban» (l'humanité ne finit pas, en langue nationale dioula) et reçu le trophée «Artiste national», à la SNC Bobo 1986. «Il est né artiste, parce que depuis son enfance, il s'intéressait à tout ce qui fait du bruit», a témoigné monseigneur Anselme Titianma Sanon, archevêque émérite de Bobo-Dioulasso.

739 élèves sous-officiers de la gendarmerie dont 25 filles, vont renforcer les effectifs des forces armées et de sécurité du Burkina Faso. En effet, la cérémonie de sortie officielle de la 43e promotion de l'Ecole nationale des sous-officiers de la gendarmerie (ENSOG) a eu lieu, dans la matinée du vendredi 22 septembre 2017 au camp militaire Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso, en présence du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba. Après deux années de formation à l'école, ces élèves seront élevés au grade de maréchal de logis.

Bientôt la fin du calvaire pour les usagers de la voie menant à l'INSSA

Dans huit mois, les riverains et les étudiants de l'Institut supérieur des sciences de la santé (INSSA), au secteur 29 de Bobo-Dioulasso, ne seront plus à la merci de la poussière. En effet, la voie menant à l'Institut sera bientôt bitumée. La décision a été prise en conseil des ministres le 2 août 2017. La cérémonie de lancement officiel des travaux se tient ce vendredi 22 septembre 2017 à Bobo-Dioulasso, sous le haut patronage du Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.

Le chantier, qui va couter 3 047 955 499 F CFA, a été attribué au groupement d'entreprises SEG-NA BTP/GJF, pour un délai d'exécution de 8 mois. Le financement est assuré par le Fonds spécial routier du Burkina (FSR-B). En rappel, la doléance avait été soumise le 19 décembre 2016 au Président du Faso par les étudiants et leurs encadreurs, pendant qu'il présidait la cérémonie du 10e anniversaire de l'Institut.

Plus de 285 écoles sous paillote dans la région des Cascades

Dans la région des Cascades, la question des écoles sous paillote constitue un vrai casse-tête, tant au niveau des responsables de l'éducation que celui des parents d'élèves. Tel un refrain, le sujet revient à chaque forum régional et est pointé du doigt parmi les causes des mauvais résultats scolaires.

Ce fut le cas d'un atelier tenu le jeudi 21 septembre 2017, consacré à la question du respect des droits humains dans la région. Il y est ressorti en effet qu'en 2012, 231 salles de classe étaient logées sous paillote et deux ans plus tard, ce chiffre est passé à 285. Même si le chiffre de 2017 n'est pas connu, on imagine aisément qu'il est en croissance, au vu de l'intérêt grandissant des populations à scolariser leurs progénitures.

Du côté de la direction provinciale de l'éducation nationale et de l'alphabétisation, on annonce l'ouverture de plusieurs chantiers pour résorber le phénomène qui suscite colère et indignation dans certains milieux.

Burkina Faso

4 017 cas suspects de dengue, 11 décès

Dans le même temps, 4 017 cas suspects ont été enregistrés. Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.