21 Septembre 2017

Afrique: L'Allemagne, un « partenaire puissant » au sein des Nations Unies

communiqué de presse

Berlin — BERLIN, 21 September 2017 / PRN Africa / -- Des personnalités internationales donnent leur avis sur l'engagement de l'Allemagne aux Nations unies.

Patricia Espinosa, secrétaire exécutive du Secrétariat sur le climat des Nations unies (UNFCCC) dont le siège se trouve à Bonn

« L'Allemagne fait preuve depuis longtemps de leadership sur les thèmes du changement climatique et du développement durable. Cette année, l'Allemagne organise la prochaine conférence sur le climat, la COP 23, avec le gouvernement des îles Fidji. Avec son étroite coopération et son soutien généreux, l'Allemagne montre au monde ce qui est nécessaire pour répondre au grand défi du changement climatique. Je me réjouis à la perspective de cette COP 23 à Bonn en novembre que j'espère fructueuse. »

Kandeh Yumkella, originaire de Sierra Leone, a travaillé pendant près de vingt ans aux Nations unies. Il y a occupé différents postes, dont celui de directeur général de l'UNIDO et d'ambassadeur spécial du Secrétaire général de l'ONU. Il est actuellement candidat à la présidence de son pays.

« Le gouvernement allemand fait preuve d'un leadership exemplaire aux Nations unies et dans les autres organisations multilatérales. Parmi la foule d'exemples qui l'illustrent, je n'en citerai qu'un : le rôle et le soutien de l'Allemagne ont été déterminants pour qu'il y ait maintenant un 7e objectif de développement durable (l'énergie) et l'initiative « De l'énergie durable pour tous ». L'Allemagne a été et est un puissant moteur de la transition énergétique. Personnellement, je souhaite que l'Allemagne poursuive cet engagement au sein des Nations unies, notamment sur les questions touchant au changement climatique. »

Sucharita Eashwar, fondatrice et directrice de l'association indienne des femmes chefs d'entreprise Catalyst for Women Entrepreneurs

« L'Allemagne joue aujourd'hui un rôle central sur la scène mondiale, et ce dans plusieurs domaines. Elle a pris une voie différente des autres pays sur la question des réfugiés, faisant preuve de courage et d'empathie et évitant des souffrances humaines. L'économie allemande est plutôt stable par rapport aux défis économiques que rencontrent les autres pays. Des pays comme l'Inde peuvent apprendre beaucoup de l'Allemagne, par exemple sur la manière d'aider de nouvelles technologies à percer ou comment la formation professionnelle peut contribuer à générer des emplois et des revenus. Compte tenu du son engagement en faveur des femmes lors du W20 et du G20, je vois la chancelière allemande Angela Merkel comme une femme politique pleine de maturité qui a compris combien il est important d'intégrer économiquement la moitié de l'humanité pour créer des économies durables à l'échelle globale et locale. »

Mogens Lykketoft, diplomate danois, a entre autres été ministre des Affaires étrangères de son pays et président de l'Assemblée générale de l'ONU.

« L'Allemagne est toujours un partenaire puissant quand il s'agit d'intensifier la coopération internationale, de mettre fin à des conflits et d'apporter une aide humanitaire. Lorsque j'étais président de l'Assemblée générale, j'ai donc beaucoup aimé travailler avec des représentants de l'Allemagne. En tant que Danois, j'apprécie le rôle central que joue l'Allemagne sur la scène européenne. Et je pense qu'il serait important que l'Allemagne ait un siège permanent au Conseil de sécurité. »

Christine Weigand, allemande, vice-représentante du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) en Iran

« Le soutien constant de l'Allemagne au travail d'organisations multilatérales comme l'UNICEF est indispensable, notamment en période de crises et de conflits. Il permet à l'UNICEF de réagir plus efficacement face aux nouveaux défis. La coopération avec le gouvernement fédéral et le soutien souple du ministère fédéral des Affaires étrangères ont augmenté de manière significative ces dernières années, permettant à l'UNICEF d'apporter une aide vitale à des centaines de milliers d'enfants dans le monde. »

Afrique

Importations alimentaires - L'Afrique atteindra 110 milliards $ d'ici à 2030 sans une alternative crédible

Un cauchemar pour la Banque africaine de développement (BAD) qui ne jure plus que sur la nécessité… Plus »

Copyright © 2017 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.