22 Septembre 2017

Cameroun: La parodie de procès militaire d'Ahmed Abba ou l'ignoble chantage diplomatique exercé par Yaoundé sur Paris

Depuis le début de ces parodies de procès militaire, menées au nom de la nécessaire et légitime lutte contre le terrorisme, nous n'avons pas cessé d'attirer l'attention de la communauté internationale et particulièrement de la France, sur le détournement par le régime de Yaoundé de cet objectif par des purges systématiques infligées à des activistes, journalistes, et leaders d'opinion «dérangeant»

Le correspondant de RFI en haoussa à Maroua, Ahmed Abba dans le nord du pays a été notamment déclaré coupable de « blanchiment du produit d'acte terroriste » et a écopé d'une peine d'emprisonnement de 10 ans ferme.

Il n'y a en effet que l'imagination fertile d'un tyran pour faire germer une telle incrimination en détournant et instrumentalisant de la sorte la nécessaire et légitime lutte contre le terrorisme, dans le but non avoué d'exercer indirectement un ignoble chantage diplomatique sur sa puissance protectrice, La France.

Nous n'exigeons rien d'autre que la libération pure et simple du correspondant camerounais en langue haoussa de Radio France Internationale (RFI), Ahmed Abba.

Parce que nous ne pouvons nous résigner et nous taire devant la prise en otage d'un journaliste dans un processus de criminalisation assumée de sa profession par l'appareil judiciaire camerounais, avec une orchestration quasi parfaite (jusqu'ici) des séquestrations arbitraires à des fins politiciennes.

Monsieur Paul Biya, il est enfin temps d'y mettre définitivement un terme, pour l'honneur et la respectabilité internationale de l'État du Cameroun.

Le Comité de Libération des Prisonniers Politiques (CL2P)

Cameroun

La garde à vue de Patrice Nganang prorogée

Patrice Nganang n'a pas été déféré hier au parquet du tribunal de grande instance de… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.