20 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: La Belgique inscrit la crise humanitaire en RDC à l'ordre du jour international et mobilise 6 millions d'euros d'aide humanitaire supplementaire

communiqué de presse

Bruxelles — BRUXELLES, 20 September 2017 / PRN Africa / -- Sous l'impulsion du vice-Premier ministre et ministre de la Coopération au Développement Alexander De Croo, notre pays va mobiliser 6 millions d'euros d'aide humanitaire supplémentaire pour faire face à la situation humanitaire alarmante en RDC. C'est ce qu'a annoncé le ministre aujourd'hui à New York à l'occasion d'un entretien qu'il a eu entre autres avec l'émissaire spécial de l'ONU pour les Grands Lacs, Saïd Djinnit, et le coordinateur humanitaire de l'ONU Mark Lowcock. Le ministre De Croo demande à la communauté internationale de libérer elle aussi plus de fonds humanitaires.

Les six millions d'aide humanitaire supplémentaire seront affectés à des organisations humanitaires actives sur le terrain en RDC : le Programme alimentaire mondial (PAM), l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (la FAO), le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) et la Croix-Rouge internationale. Cela porte le montant engagé cette année par la Belgique en faveur de l'aide humanitaire à la population congolaise à plus de 14,5 millions d'euros. Cet effort vient s'ajouter aux cinquante millions d'euros que la Belgique mobilise pour les budgets généraux de ces organisations humanitaires, qui sont aussi affectés en partie à la RDC.

"Le conflit interne au Kasaï et dans d'autres régions de RDC entraine des déplacements massifs de population, affectant la sécurité alimentaire et favorisant la propagation de maladies comme le choléra. Cette année, pas moins de huit millions de Congolais ont besoin d'assistance humanitaire, soit plus de dix pour cent de la population. La situation sur le terrain dégénère. Nous ne pouvons plus rester silencieux", a déclaré Alexander De Croo.

Près de quatre millions de personnes déplacées

Le conflit interne qui a éclaté l'été dernier dans la province du Kasaï s'est depuis lors étendu à de grandes zones en RDC. Le nombre de personnes déplacées a augmenté l'an dernier pour atteindre un nombre record de 3,8 millions. Dans la région du Grand Kasaï, 1,4 million de personnes sont déplacées. Plus d'un million d'entre elles se sont ajoutées depuis début 2017, dont 800.000 mineurs. On assiste ainsi au Grand Kasaï au déplacement interne de population le plus rapide dans le monde.

Les organisations humanitaires ont conscience qu'elles doivent intensifier leurs efforts mais l'attention internationale pourtant indispensable et les financements font défaut. L'ONU estime les besoins humanitaires à plus de 800 millions d'USD, dont seul un quart est couvert à ce jour.

Appel international

"Le fait qu'il n'y ait toujours pas d'élections crédibles et inclusives en vue contribue bien entendu au climat actuel de violence et d'impunité. En mobilisant des moyens humanitaires supplémentaires, je veux donner aux Congolais le signal que la Belgique continue à se soucier de leur sort. Nous continuons à suivre de près la situation et nous appelons la communauté internationale à ne pas oublier la population congolaise", a indiqué Alexander De Croo.

Congo-Kinshasa

La MP multiplie les foyers de tension pour modifier la Constitution

Le mauvais climat des affaires en RDC revient régulièrement dans la plupart des conversations et ateliers… Plus »

Copyright © 2017 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.