22 Septembre 2017

Tunisie: Nouveaux métiers du web ?

Ceux qu'on appelle notamment «influenceurs» sont passionnés de voyage, de jeux vidéos, de mode et de life style ... .. qui savent bien se repérer et se démarquer sur les réseaux sociaux. Ils pratiquent leur «hobby» mais influencent leurs abonnés et fans.

Il est à noter, tout d'abord, que le terme «influenceur» désigne toute personne susceptible d'influencer un consommateur par la publication d'un contenu «publicitaire» dans son blog ou sur sa chaîne «youtube». L'influenceur fait l'éloge de telle ou telle marque, conseille et recommande l'achat de certains produits.

Devenir influenceur «attire énormément de jeunes de nos jours et il est considéré comme un métier à part, à revenu stable pour certains. Il ne nécessite d'ailleurs ni diplômes, ni compétences spécifiques. «Il faut juste avoir le souffle pour le faire avec amour et passion», note Rym Khouja, l'une des youtubeuse mode et instagrameuse tunisienne très connue. Et le nombre de jeunes «influenceurs» qui ont marqué ces réseaux, ces dernières années, en Tunisie comme ailleurs, ne cesse d'augmenter jour après jour.

Leur célébrité ? Elle se mesure selon le nombre de « likes », «d'abonnés» et de «followers» ou de «vu». Les youtubeurs, instagrameurs ou influenceurs sont de diverses spécialités : des expertes en maquillage, en mode, des experts en jeux vidéos ou encore en voyage et destinations ... . Leurs comptes, pages et vidéos totalisent au quotidien des centaines de likes, de commentaires et de followers, un nombre bien rassurant qui garantit leur succès et les transforme en icônes de mode ou de life style très suivis auprès de la communauté des internautes.

Un appareil photo, de la bonne humeur, de la passion et le tour est joué

La bloggeuse Rym Khouja totalise plus de 22 mille abonnées sur sa chaîne Youtube. Cette jeune femme qui n'a que 24 ans, a su comment se démarquer, se faire repérer et attirer un nombre de plus en plus grand d'abonnés et de fans. Son astuce ? Elle s'est spécialisée, depuis quelques années dans le domaine de la mode et a commencé à donner des conseils de beauté pour toutes les femmes tunisiennes.

Ses débuts remontent aux années 2013, quant elle a découvert ce domaine au Canada où elle a créé sa propre chaîne youtube à l'époque, avant de s'installer en Tunisie dans les années 2015 et d'orienter ses conseils, ses astuces vers toutes les Tunisiennes brunes et faire la promotion des produits de beauté de marque tunisienne.

Mais que fait un influenceur à part recevoir des cadeaux, voyager parfois gratuitement et poster des photos et selfies ? La youtubeuse nous répond: « C'est tout un travail à part, nous passons beaucoup de temps à faire et à refaire des vidéos, des tutoriels, des prises de vues et à répondre aux commentaires sur les réseaux sociaux. Tester des produits cosmétiques pour un type de peau particulier, les recommander aux consommatrices surtout celles qui ont comme moi, une couleur de peau un peu foncée qui demande beaucoup de savoir-faire et de sérieux pour le réussir, surtout que les brunes ne sont pas bien représentée en Tunisie en matière de soin et de maquillage, ajoute-t-elle.

Produits et voyages gratuits à la clé

Cette jeune bloggeuse, fraîchement diplômée en marketing, a noté par la suite, qu'en Tunisie, ce métier n'est pas encore bien connu, et non plus bien payé, en revanche, les youtubeurs reçoivent une petite somme d'argent sur un nombre précis de «vus» enregistré sur leur chaîne. Mais l'un des avantages, serait aussi de recevoir gratuitement des colis contenant des produits à tester pour le consommateur et parfois un voyage offert ... .

«Finalement, pour réussir dans ce domaine, gagner la confiance de grandes marques et des fans, il faut avoir un contenu intéressant pour se faire remarquer et devenir un bon influenceur. Ce phénomène qui devient de plus en plus en vogue en Tunisie est forcément dû à l'émergence de nouvelles marques de mode et l'apparition, depuis quelques années, de nouveaux réseaux sociaux à l'instar d'Instagram, du Snapchat... », explique-t-elle.

Le blog, «tripstyle blog», de Maysa Ferchiw a été élu meilleur influenceur web 2017, lors de l'évènement «Travel D'or», organisé en Tunisie. «Maysa Ferchiou est une citoyenne du monde et fervente Fashionsita, armée de son appareil photo et a soif d'aventures», c'est ce qu'on peut lire dans l'icône « about me » de son blog. Elle veut par le biais de son compte partager avec ses lecteurs et les internautes sa passion pour les voyages, mais aussi ses coups de cœur, ses bons plans et ses astuces à travers le monde ! Et ce n'est pas tout, car la jeune bloggeuse publie des articles sur ses destinations préférées, réagit aux commentaires, recommande certaines adresses et bons plans. Elle organise aussi des concours et des cadeaux à gagner pour tous les fans et les abonnés qui la suivent.

Les influenceurs participent à la promotion d'une marque

Une chose est sûre : les influenceurs orientent le comportement des consommateurs, puisqu'ils possèdent une réputation virtuelle ou réelle qui ne peut pas passer inaperçue. Leurs abonnés «likeurs» les considèrent comme des modèles à suivre et essayent de copier leur style de vie, leur style vestimentaire et même leur mode d'alimentation. Et les grandes marques de vêtements ou autres services, ne ratent pas cette occasion ! Bien au contraire, ils deviennent parfois des partenaires. Pour booster leurs ventes, ils cherchent l'effet boule de neige en recourant aux instagrameurs ou youtubeurs afin de faire la promotion de leurs produits.

Tunisie

Un militaire tué dans l'explosion d'une mine

Deux militaires ont été blessés par balle, dont un mortellement, alors que les cinq autres ont… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.