23 Septembre 2017

Maroc: Des années après sa mort, Cheb Hasni suscite toujours l'admiration de ses fans

Vingt-trois ans après sa disparition, le roi de la chanson romantique, Cheb Hasni, suscite toujours l'admiration de ses fans. Un hommage lui sera rendu, mardi prochain à Oran en Algérie, par l'Association "Art et culture pour la promotion et la protection du patrimoine musical oranais".

Avant de quitter ce monde, lâchement assassiné à l'âge de 26 ans, Cheb Hasni avait révolutionné le raï et avait séduit des millions de jeunes Algériens avec sa belle voix et ses chansons romantiques. Son concert à Alger au stade 5 Juillet archicomble, une année avant sa mort, reste une preuve irréfutable de son statut d'icône. Il est d'ailleurs le plus grand vendeur de CD raï depuis 20 ans.

«Alors qu'il était prédestiné à un avenir radieux, la décennie noire et la folie meurtrière et terroriste en Algérie, dépassant l'entendement, avaient décidé de l'éliminer, un certain jeudi 29 septembre 1994. Il a été lâchement assassiné devant chez lui, dans son quartier natal de Gambetta, à Oran, la patrie du raï», lit-on dans les colonnes du journal algérien «El Watan». Ce jour-là, le temps s'est arrêté à Oran. Il était 11h30, alors que Hasni se trouvait à quelques mètres du seuil de son domicile, dans son quartier natal de Gambetta, un individu s'approcha de lui. Croyant naïvement qu'il avait affaire à un fan, Hasni se prêta à la perfide sollicitation en abordant avec confiance celui qui sera son assassin. L'on dit que celui-ci enlaça Hasni, lui posant amicalement le bras sur l'épaule tout en discutant avec lui. Et puis, une détonation déchira le ciel. Hasni s'écroula. Il venait de recevoir une décharge de canon scié à bout portant, dans le cou. Il fut achevé par un second coup de feu à la tête.

Quelques jours après sa mort, le Groupe islamiste armé (GIA) revendiquait l'attentat dans son bulletin clandestin. Le tract signé Ryad B stipulait que le chanteur était aux yeux du GIA «un ennemi de Dieu qui propageait le mal dans le pays».

Maroc

Les médecins marocains et gabonais en conférence scientifique au CHUA et la signature du partenariat.

Les médecins marocains et gabonais ont communément animé une conférence scientifique au… Plus »

Copyright © 2017 Libération. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.