22 Septembre 2017

Congo-Kinshasa: La MONUSCO a célébré ce vendredi 22 septembre 2017, la journée internationale de la paix à Kisangani.

communiqué de presse

Kisangani, 22 septembre 2017 - La cérémonie officielle a été organisée dans son Quartier Général à AMI-CONGO, en présence du Gouverneur de Province par intérim et de quelques membres du comité provincial de sécurité, des autorités politico administratives et judiciaires, des organisations de la société civile et de défense des droits humains ainsi que quelques groupes d'élèves des écoles secondaires de la ville.

La cérémonie officielle a débuté par l'hymne national de la RDC, à 10 30' heure locale, quelques instants après l'arrivée du Gouverneur de Province par intérim, Maurice ABIBU Sakapela Bin Mungamba.

Après l'hymne national de la RDC, les invités à la cérémonie ont suivi tout d'abord l'historique de cette journée du 21 septembre, par le Bureau de l'Information Publique de la MONUSCO /Kisangani, afin de rafraîchir la mémoire des invités et des journalistes des différentes chaînes de radio et télévisions présents à cette cérémonie.

Immédiatement après, le chef de Bureau de la MONUSCO /Kisangani par intérim, FODE KANDE a lu le message du Secrétaire Général des Nations-Unies, Antonio GUTERRES.

Succédant le chef de Bureau de la MONUSCO, au podium, le Gouverneur de province a rendu hommage aux casques bleus des Nations-Unies et à l'ancien Secrétaire Général des Nations-Unies Dag Hammarskjöld est décédé le 18 septembre 1961 dans crash d'avion, pour la cause de la RDC.

Maurice ABIBU Sakapela a ensuite loué les efforts consentis par les Nations-Unies à travers la MONUSCO pour la consolidation de la paix au pays : « dans la recherche de la paix dans les zones secouées par les rébellions, les groupes armés et autres turbulences, l'ONU n'a jamais lésiné sur les moyens pour restaurer la paix dans notre pays et sauvegarder l'unité territoire national» a déclaré le Gouverneur a.i de la province de la Tshopo.

Outre les actions politiques et militaires de l'ONU en faveur de la paix au pays, le Gouverneur de province a salué à juste titre les actions sociales de la MONUSCO en faveur des Congolais : «la paix ne signifie nullement le silence de canon. Voilà pourquoi outre les différentes interventions des casques bleus dans les Zones chaudes de l'Est du pays et tout récemment au Kasaï, la MONUSCO s'adonne également aux actions sociales urgentes à impact rapide visible pour l'intérêt des populations.»

Il faudra signaler que cette cérémonie a été marquée aussi par des jeux de sketches du Groupe MUKULUKULU et de déclamation des poèmes par deux élèves du Collège MAELE et du Complexe Scolaire Amani de la commune Makiso. Prenant en compte le thème central de cette journée, « Ensemble pour la paix : respect, sécurité et dignité pour tous», les acteurs ont mis en exergue l'importance de la paix sans laquelle tout progrès ou développement serait illusoire. Ils ont exhorté l'assistance à rechercher ardemment la paix en famille, au service, au marché et partout en vue de vivre cet idéal prôné par les Nations-Unies pour le bien tous, sans oublier la sécurité et la dignité, d'autres valeurs humaines à promouvoir en toute circonstance.

Cette journée s'est clôturée dans la soirée par un match de volleyball ayant opposé l'équipe du contingent uruguayen à celle de la police nationale congolaise. Au-delà, du score de la rencontre sans enjeu, les deux équipes ont reçu chacune, un ballon de volleyball, en guise d'encouragement.

Congo-Kinshasa

Nikki Haley à Kinshasa - Un message fort de Trump à Kabila

Annoncée depuis la dernière assemblée générale des Nations unies, l'ambassadrice des… Plus »

Copyright © 2017 United Nations Stabilization Mission in the DR Congo. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.