22 Septembre 2017

Afrique: L'ONU rappelle que la torture est non seulement immorale mais contre-productive

Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme (HCDH) Zeid Ra'ad Al-Hussein a dénoncé vendredi comme profondément immorale et contre-productive la torture et a estimé qu'elle ne produisait que davantage de haine et de violence.

« La torture et les mauvais traitements infligés à des personnes soupçonnées de crimes ne sont pas seulement profondément immorales, mais du point de vue d'un interrogateur, elles sont également contre-productives », a déclaré M. Zeid lors d'un événement organisé en marge du débat général de l'Assemblée générale des Nations Unies au siège de l'Organisation à New York.

« De nombreuses preuves scientifiques et historiques démontrent que les informations données par des personnes soumises à la violence ne sont pas fiables », a ajouté le Haut-Commissaire.

« La torture des détenus, qui sont captifs et ne peuvent pas se défendre, crée également une rage énorme au sein de leur communauté. En nourrissant un désir de vengeance, la torture ne produit que davantage de haine et de violence », a-t-il déploré.

Le HCDH envisage de publier un "Manuel d'interrogatoire" (Manual on Investigative Interviewing), qui détaillerait des méthodes ne faisant pas appel aux menaces et à la brutalité. Ce manuel, qui sera co-créé avec la Division de la police du Département des opérations de maintien de la paix des Nations Unies, sera destiné aux officiers de la police de l'ONU.

La réunion, organisé par le HCDH, avait pour but d'informer les États membres sur l'élaboration de normes internationales pour les interrogatoires de police.

Parmi les participants figuraient l'enquêteur principal dans l'affaire de la tuerie d'Utoya en Norvège, en 2011 provoquée par Anders Breivik, ainsi qu'un ancien directeur-adjoint du Service d'enquêtes criminelles de la marine des États-Unis (NCIS), chargé de la lutte contre le terrorisme aux États-Unis.

Afrique

Importations alimentaires - L'Afrique atteindra 110 milliards $ d'ici à 2030 sans une alternative crédible

Un cauchemar pour la Banque africaine de développement (BAD) qui ne jure plus que sur la nécessité… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.