22 Septembre 2017

Cameroun: Elections au pays - Un droit à consolider

La mission de la Francophonie et la Commission nationale des droits de l'Homme et des libertés ont identifié hier des pistes d'actions

La désignation par un peuple souverain de ses dirigeants pour la conduite des affaires publique, l'élection en l'occurrence, est un droit. D'ailleurs, à la Commission nationale des droits de l'Homme et des libertés (CNDHL), on insiste sur le fait qu'il s'agit « de la principale caractéristique de tout régime démocratique » comme le nôtre. Les échanges hier entre le Dr Chemuta Divine Banda, président de la CNDHL et la mission de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), conduite par Désiré Kadré Ouedraogo, tiraient donc toute leur substance de ce principe.

Le Dr Chemuta Divine Banda s'est étendu sur les principales recommandations faites par son institution à l'Etat, en vue de renforcer l'exercice du droit de vote par les citoyens camerounais. Et partant, contribuer à la consolidation de l'Etat de droit. C'est d'ailleurs l'objet de la mission de l'OIF rappelée par Désiré Kadré Ouedraogo, à savoir écouter toutes les parties prenantes au processus, identifier les obstacles et définir le mode d'accompagnement de l'OIF.

Ainsi, dans un paysage politique riche de près de 300 partis politiques avec environ 6 719 905 citoyens inscrits sur les listes électorales, la CNDHL a à dire. « Nous notons avec satisfaction l'évolution du cadre juridique et institutionnel régissant le processus électoral au Cameroun », se réjouit le Dr Chemuta Divine Banda. Laquelle évolution a abouti à l'élaboration d'un code électoral unique.

Cameroun

Journée Mondiale de la Femme Rurale - Le Ndé danse au rythme de Bassamba.

Ce dimanche 15 octobre 2017, la prairie de Bassamba, point focal de la célébration de la Jmfr dans le… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.