22 Septembre 2017

Cameroun: Avancement de grade des chercheurs - 44 dossiers en examen

La Commission centrale y relative siège depuis hier au ministère de la Recherche scientifique et de l'Innovation pour le titre de l'année 2017.

Dans sa phase de reconstruction d'une recherche performante, 44 dossiers sont en examen au ministère de la Recherche scientifique et de l'Innovation (MINRESI), pour le changement de grade des chercheurs. Hier à l'ouverture des travaux de la commission centrale d'évaluation pour l'avancement de grade des chercheurs, Rebecca Madeleine Ebelle Etamè, secrétaire général du MINRESI, représentant le ministre, a invité les membres à travailler dans la transparence. « Nous voulons avoir des chercheurs dignes de leur grade. C'est pourquoi nous attendons de meilleurs résultats », a-t-elle indiqué. Sur la table de cette commission, six candidats postulent au grade de directeur de recherche, huit pour celui de maître de recherche et une trentaine pour les chargés de recherche.

Pour Jean Marcel, chef de division des politiques scientifiques et de la planification au MINRESI, l'objectif établi depuis 2007 est de faire en sorte que de moins en moins de chercheurs aillent à la retraite avec juste le grade d'attaché. Pour passer au grade de chargé de recherche, le candidat doit disposer d'un Master ou d'un DEA. Cependant, celui-ci doit justifier d'une production scientifique. Un minimum de deux articles scientifiques publiés dans des revues à comité de lecture. Pour le grade de maître de recherche, le postulant doit produire six articles et huit pour le candidat au grade de directeur de recherche. Les conditions d'ancienneté comptent.

Le grade de chargé de recherche requiert deux ans d'expérience, quatre ans pour le maître et six ans pour le directeur de recherche avec une thèse terminale qui peut être un PhD ou un doctorat. Pour ce travail scientifique, rien n'est acquis d'avance. « Il peut arriver que les candidats soient recalés. C'est pourquoi nous avons affiné les critères de changement de grade qui ont cinq phases. Il s'agit entre autres, de l'évaluation des chercheurs par les différents directeurs généraux de tous les instituts de recherche à travers leur comité ad hoc pour avis sur chaque dossier, l'évaluation indépendante du MINRESI, les auditions des candidats devant un jury, les travaux d'évaluation par la commission. Une fois que ladite Commission rend sa copie, la dernière décision revient au ministre sur la base des conclusions des quatre premières phases.

Cameroun

Approvisionnement en vaccins - Le chef de l'Etat débloque un milliard de F

Les fonds sont prioritairement destinés au vaccin contre la tuberculose, en rupture de stock depuis le… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.