22 Septembre 2017

Cameroun: Port autonome de Douala - Quatre nouvelles embarcations

Les engins, dédiés aux interventions rapides et à la surveillance du plan d'eau, rétrocédés mercredi dernier par le Mintp.

Une vedette rapide baptisée « Emergence » et trois canots semi-rigides ont été rétrocédés mercredi dernier, au Port autonome de Douala (Pad) par le ministère des Travaux publics (Mintp). Construits en Hollande, les engins, destinés aux interventions rapides et à la surveillance sur le plan d'eau, ont coûté près de 971 millions de francs, dans le cadre d'un projet soutenu par la Banque mondiale. Selon le secrétaire d'Etat auprès du Mintp, Louis Max Ayina Ohandja, les quatre embarcations ont été acquises par le Mintp en sa qualité de maître d'ouvrage du projet de facilitation du transport et du transit en zone Cemac - projet qui prévoit, entre autres déclinaisons, que le gouvernement booste les performances d'acteurs de la place portuaire comme la douane, le Guichet unique et le Pad.

Avant la remise des clés au directeur général du Pad, le secrétaire d'Etat a transmis, comme recommandations du Mintp, le bon usage, l'entretien et la maintenance systématique des embarcations. Il n'est pas exclu, a-t-il indiqué, que des missions de contrôle descendent de temps en temps à Douala, pour voir comment les choses se passent dans ce sens. M. Ayina Ohandja a également relevé la portée symbolique de cette rétrocession, s'agissant du volet sécurité. Pour lui, ces embarcations sont d'une puissance suffisante pour mener à bien « la chasse aux malfaiteurs sur les eaux ».

Parlant de puissance, la vedette rapide « Emergence », longue de 15,32m et large de 4,47m, développe 2x500 chevaux, est d'une capacité hors équipage de huit personnes et affiche une « vitesse minimale » de 46,3km/h. Les trois canots sont longs chacun de 6m, larges de 2,45m, développent une puissance de 80 chevaux et peuvent aller jusqu'à 56km/h. Ils ont en outre une capacité de 16 personnes et une autonomie de 80 heures à vitesse maximale.

Cameroun

Catastrophe ferroviaire - Eséka, un an après l'hécatombe

Point sur les poursuites judiciaires engagées contre certains ex-responsables de Camrail. Ce dossier revient… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.